Acteur majeur du BTP, GCC vient d’adopter la solution de Novade pour fluidifier et fiabiliser les échanges entre les différents intervenants sur un chantier et gagner en productivité. En équipant ses collaborateurs de terrain de solutions numériques mobiles, la société espère également accroître l’attractivité des métiers du BTP.

Groupe indépendant, GCC a réussi à se hisser dans les dix premières entreprises du secteur BTP au cours de ces vingt dernières années. Pour autant, la société est restée très pragmatique dans son fonctionnement, ainsi que le souligne Stéphane Loiseau, directeur technique du groupe : « Nous ne sommes pas des majors du BTP qui paient des gens à phosphorer pendant des années sur un sujet avant de prendre une décision. Nous préférons avancer par opportunisme en testant les solutions avant de décider si elles correspondent à notre besoin. »

Fort de ce principe, l’agence GCC Hauts-de-France a profité du chantier 10.8 d’Euralille (projet de construction d’un quartier d’affaires sur la commune de Lille) pour valoriser ses données de chantier et améliorer les échanges entre le personnel administratif et ses collaborateurs de terrain.

STÉPHANE LOISEAU,
directeur technique de GCC
« C’est parce que nous sommes partis du terrain et des habitudes de travail de nos collaborateurs avec un outil capable de s’adapter à nos processus que le projet est une réussite »

Engagé dans un processus de transformation numérique depuis plusieurs années, GCC avait déjà lancé de grands travaux autour du BIM (Building Information Model) collaboratif. Pour le groupe, les enjeux sont multiples, ainsi que le souligne Stéphane Loiseau : « Nous souffrons d’un manque de main-d’œuvre dans le secteur du BTP, car le métier n’a pas une très bonne image auprès des jeunes. Nous devons donc travailler notre attractivité en modernisant nos outils. Parallèlement, les méthodes et les moyens évoluent pour prendre en compte les enjeux du développement durable. Enfin, les métiers du BTP ne sont pas forcément très compliqués, mais ils supposent beaucoup d’interactions entre un grand nombre d’intervenants. Pour gagner en productivité et en efficacité, nous devons arrêter les pertes d’énergie en ressaisies et autres échanges manuels, ainsi que les risques d’erreurs et de pertes d’informations qui vont souvent avec. »

Dans cette perspective, GCC a organisé son système d’information de production autour de la maquette numérique, avec des applications qui enrichissent progressivement sa transformation numérique. Objectif : fluidifier les échanges tout en simplifiant l’accès à une donnée centralisée.

Le projet Novade est un exemple concret de cette démarche. Afin d’optimiser ses processus dans le cadre du chantier 10.8 d’Euralille, l’agence GCC Hauts-de-France a en effet cherché un outil pour fluidifier les échanges entre les différentes parties prenantes sur le terrain et le personnel administratif.
Planification, rapports d’incidents, contrôles qualité, avancement des travaux, feuilles de présence… Jusqu’alors, les procédés de contrôle et de suivi de chantier étaient gérés à l’aide de fichiers Excel principalement. « Autant dire que les processus étaient non seulement laborieux, mais également peu fiables, avec des fichiers Excel qu’on ne maîtrisait pas toujours et qui pouvaient être malencontreusement modifiés, se souvient Stéphane Loiseau. Fidèles à notre approche pragmatique, nous avons cherché une solution suffisamment personnalisable pour pouvoir l’adapter à nos process. Nous sommes peu sensibles aux arguments de certains éditeurs qui prétendent vous faire changer votre façon de travailler sous prétexte que leur outil clé en main embarque les meilleures pratiques du marché. Novade répondait à notre besoin de flexibilité. Nous avons donc décidé de lancer une expérimentation avec le chantier 10.8 d’Euralille. »

Au-delà de la flexibilité, Novade propose également un connecteur permettant de relier la solution collaborative à l’environnement de maquette numérique de GCC. Dans un premier temps, le groupe s’est toutefois contenté de personnaliser la plateforme pour l’adapter à ses processus. Accompagnées par les consultants de Novade, les équipes GCC ont déployé une version mobile destinée aux opérateurs de terrain. Équipés de tablettes et/ou de smartphones, ils peuvent ainsi saisir les données directement sur leur périphérique. « En raison de la multitude de barres de fer présentes dans les murs et les planchers, les chantiers sont d’énormes cages de Faraday qui isolent généralement les collaborateurs d’Internet. C’est pourquoi nous avons opté pour un stockage local des informations, la synchronisation avec le système central s’effectuant automatiquement dès que l’utilisateur récupère une connexion », explique Stéphane Loiseau.

GCC digitalise le suivi de chantier avec NovadeGrâce à cette première phase du projet, GCC réalise déjà des bénéfices très significatifs. À titre d’exemple, là où un chef de chantier consacrait au moins 30 minutes par jour au pointage des horaires et des tâches des ouvriers, et à renseigner l’avancement du chantier, il ne passe plus aujourd’hui que dix minutes. Actualisées automatiquement dans le système central lors des synchronisations journalières, les données de suivi sont synthétisées dans des tableaux de bord qui simplifient considérablement la gestion des chantiers. « Nous évitons ainsi les constats de fin de chantier qui peuvent s’avérer coûteux en corrigeant au fur et à mesure les défauts, les méthodes, les ressources allouées », souligne Stéphane Loiseau. Enfin, en s’appropriant la saisie des données dans un outil numérique qui simplifie le partage des informations, les équipes de terrain facilitent aussi le travail du personnel administratif qui n’a plus, par exemple, à ressaisir les données de présence avant de pouvoir émettre la paie.

Très concluant, ce premier projet a déjà commencé à faire des émules sur d’autres chantiers menés par l’agence Hauts-de-France, et d’autres agences du groupe ont également commencé à s’équiper de la solution collaborative de Novade.
Pour aller plus loin dans l’industrialisation des processus et le partage des données, GCC envisage aujourd’hui l’intégration avec son environnement de maquette numérique. Objectif : continuer à fluidifier les échanges et à simplifier l’accès à la donnée tout en dépoussiérant progressivement les métiers du BTP pour les rendre plus attractifs.

L’ENTREPRISE

ACTIVITÉ : BTP
EFFECTIF : 2  600 collaborateurs
CA : 1,11 Md€ (2021)

 


À lire également :

Un bot en chantier chez Colas

Natixis décuple la puissance d’Hadoop

Socotec Monitoring fluidifie son activité avec du Low-Code

DSI de l’année et DSI Augmenté : Pascal Bigard