La technologie Watson est largement utilisée dans le traitement et l’analyse de données. Big Blue exploite aujourd’hui une nouvelle facette de son IA, puisqu’il propose d’utiliser ses capacités de reconnaissance visuelle dans un processus d’inspection de fabrication. Cette tâche particulièrement répétitive se prête parfaitement aux facultés d’apprentissage de l’outil. Selon IBM, son service permettrait de réduire la durée du processus de 80 %.

Le système est au préalable formé à reconnaître les défauts avec une sélection d’images. Il est ensuite capable de détecter un défaut de conception mineur, aussi petit qu’une rayure. De plus, le workflow étant basé dans le cloud, le système peut être déployé aisément sur le nombre de postes d’inspection nécessaires. Selon ses concepteurs, un jour suffit à sa mise en place. Côté tarification, les prix sont fonction de la consommation et de la licence d’utilisation.