Olivier Robinne Vice-président South EMEA, Veeam

Avec une demande des utilisateurs 24/7, de n’importe quel endroit de la planète, la pression qui s’opère aujourd’hui sur l’infrastructure informatique n’a jamais été aussi importante. Et que nous réserve 2015 ? Quelles seront les attentes en informatique des utilisateurs pour les 12 prochains mois ? Comment le marché y répondra-t-il ? 

UNE DISPONIBILITÉ DE TOUS LES INSTANTS

La demande d’instantanéité va s’accélérer en 2015 et sera essentielle à plusieurs niveaux : les utilisateurs continueront d’exiger un accès sans entrave 24/7 aux applications et données quel que soit l’endroit où ils résident, mais avec une attente grandissante alors que l’innovation progresse et la prolifération de réseaux à haut débit (4G, LTE, 5G…) se poursuit. Les utilisateurs d’une entreprise seront encore plus exigeants que les consommateurs pour un accès aux applications et données depuis n’importe où. Cette pression conduira les leaders du marché informatique à repenser leurs modèles en termes de disponibilité et le courant vers l’« Always-On Business » se propagera. Pourtant, je pense que certaines entreprises ne prendront pas conscience de cette tendance et nous pourrions observer de nombreux incidents d’urgence en termes de disponibilité dans les 12 prochains mois.

L’EXPLOSION DES DONNÉES CONTINUERA À S’ACCÉLÉRER

Les volumes de données continueront à exploser au cours des prochaines années pour atteindre jusqu’à 400 zettaoctets en 2018. Sans se soucier de l’endroit où les données sont générées, les entreprises investissent massivement dans le stockage, l’analyse et la récupé- ration des données. Elles feront de nouveaux investissements et tireront parti des datacenters modernes de manière à optimiser en 2015 l’espace de stockage des données en perpétuelle croissance. Les dirigeants d’entreprise devront déterminer les données à conserver et celles à écarter, les données appropriées pour un stockage dans le cloud et celles à stocker dans ses locaux. Les données augmentant de façon exponentielle, les conserver toutes constituera un défi impossible à relever.

TOUT DANS LE NUAGE

Les entreprises commencent réellement à adopter le cloud pour accroître leur agilité tout en réduisant les coûts et la complexité. L’arrivée de plates-formes dans le cloud telles que Microsoft Azure et VMware vCloud Air témoignent de la maturité des services de cloud, et les observateurs s’attendent l’année prochaine à une croissance accélérée des services internes se partageant la charge de travail avec ceux hébergés dans le cloud. Des solutions de reprise d’activité et de disponibilité du datacenter seront proposées dans le cloud sous forme de service avec des données transférées en toute sécurité vers des hébergeurs en vue d’une restauration rapide et effi cace. Cela permettra aux entreprises d’augmenter la disponibilité des données et d’appliquer la règle 3-2-1 de protection des données. Les plans de reprise d’activité dans le cloud passeront d’une adoption naissante au début d’une pratique courante. Mais avant tout, le cloud commencera à se fondre dans l’infrastructure.

L’INTERNET DES OBJETS DEVIENT UNE RÉALITÉ

Alors que l’IoT (Internet of things) fait la une des médias depuis un certain temps, les utilisateurs commencent à l’accepter et les fournisseurs à offrir des solutions qui tiennent cette promesse. Cela posera des problématiques majeures aux services informatiques au cours des 12 à 24 prochains mois, la fi abilité et la disponibilité de service devenant alors primordiales. Les coûts d’arrêt d’activité atteignant déjà des montants à 6 chiffres par heure, toute indisponibilité dans l’IoT pourrait coûter encore plus cher. 2015 sera l’année où l’informatique ira de l’avant pour s’approprier la disponibilité, ou bien nous verrons des entreprises se mettre en difficulté.