En mai dernier, Jean-Yves Charlier avait été nommé directeur général de SFR. Il en est désormais le PDG et remplace Stéphane Roussel à ce poste.

En avril 2013, Stéphane Roussel, PDG de SFR, démentait être prochainement remplacé à la tête de l’entreprise. Quelques mois plus tard, son départ est officiel. Jean-Yves Charlier, directeur général de SFR depuis le mois de mai, a été nommé PDG. Il remplace donc Stéphane Roussel qui n’assurait plus que la présidence de l’opérateur depuis trois mois et qui quitte l’opérateur, a indiqué le groupe le 6 août.

« Stéphane Roussel, après avoir assuré la mission de PDG de SFR et lancé la transformation nécessaire de la société dans un contexte de marché fortement concurrentiel, devient membre de la direction générale de Vivendi », a indiqué le groupe dans un communiqué. J.-Y. Charlier reprend ainsi la totalité de la direction de l’opérateur.

Jean-Yves Charlier, un Belge de 49 ans, était auparavant directeur général des activités télécoms de Vivendi, après avoir été membre du conseil du surveillance du groupe et président de son comité stratégique. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans les télécoms, chez Equant, British Telecom puis Colt Telecom.
Il devient le quatrième dirigeant en un peu plus d’un an à la tête de SFR après Frank Esser, Jean-Bernard Levy et Stéphane Roussel, sans compter Michel Combes dont l’arrivée avait été annoncée, puis annulée au dernier moment, et qui a pris depuis les fonctions de directeur général d’Alcatel-Lucent.

Le premier coup d’éclat de J.-Y.. Charlier a été d’avoir orchestré pour SFR les négociations avec l’opérateur Bouygues Telecom pour partager une partie de leurs réseaux mobiles, annoncées fin juillet.

Filiale à 100 % de Vivendi, SFR comptait fin mars 2013 près de 21 millions de clients mobile, dont près de 17 millions d’abonnés, et plus de cinq millions de foyers abonnés à l’Internet haut débit.