Les entreprises américaines restent fidèles à Windows XP. Alors que son support a pris fin le 8 avril 2014, elles sont ainsi encore 53 % à l’utiliser selon une étude menée par Adaptiva.

Pourquoi ce retard dans la migration ? La première raison invoquée par 29 % des professionnels est l’incompatibilité que le changement de système d’exploitation engendrera avec leurs applications.

Le manque de temps pour réaliser cette migration est avancé par 15 % des personnes sondées, alors que le coût n’a pas du tout été identifié comme un problème, puisque mentionné par seulement 4 % des entreprises.

Mais un autre chiffre peut être plus effrayant : 95 % des distributeurs de billets dans le monde fonctionnent encore sous Windows XP ! En attendant une mise à jour, la banque JPMorgan a, par exemple, souscrit une extension de support jusqu’en avril 2015.

Selon cette même enquête, 17 % des interrogés envisagent, à terme, de basculer sous Windows 8.