La tablette fait aujourd’hui partie intégrante du monde de l’entreprise ! C’est ce qui ressort d’une étude menée pour Dell par le cabinet Nielsen, auprès de 1 400 décideurs informatiques répartis dans 11 pays, dont la France.

L’Hexagone est d’ailleurs l’un des pays où la tablette est le plus présente en entreprise (61 % des décideurs disent la proposer), derrière le Royaume-Uni (68 %), les États-Unis (73 %) et surtout la Chine (82 %).

Selon les responsables interrogés, la tablette aurait un effet notable sur la productivité des salariés : 25 % de plus selon les Brésiliens et les Indiens, 20 % pour les Américains et les Britanniques et 15 % pour les Chinois. Un temps gagné largement pendant les transports quotidiens.

Des réticences liées à la sécurité

En France, 73 % des décideurs interrogés pensent que ce gain de productivité ne dépasse pas les 10 %, mais ils sont tout de même un sur deux à souhaiter proposer plus de tablettes à l’avenir.

Ceux qui ne veulent pas le faire et s’opposent même à l’arrivée des tablettes en entreprise, adoptent cette position en raison des problèmes de sécurité qu’elles poseraient. C’est particulièrement le cas en Inde (67 %), aux États-Unis (54 %), en France (53 %) et au Japon (51 %). Le risque de perdre ou d’endommager un terminal il est vrai fragile et peu encombrant, pas sa nature même, effraie aussi les décideurs.

Enfin et sans surprise cette fois, l’enquête rendue publique par Dell révèle que c’est Android qui est le système préféré des entreprises (en France, à 69 %). Seuls les États-Unis lui préfèrent Windows et le Japon les iPad, donc iOS.