La crise pandémique a démontré l’agilité procurée par les technologies Low-Code, un marché que Gartner voit croître fortement en 2021.

Toutes les entreprises sont aujourd’hui des entreprises « logicielles ». Plus leurs processus se numérisent, plus les applications jouent un rôle fondamental dans leur capacité à innover et d’être agiles.

Pour Gartner, les besoins de nouveaux outils logiciels se sont encore accrus avec la pandémie et le télétravail. Pour faire face à ces nouveaux besoins, les entreprises se tournent de plus en plus vers les outils « no-code » pour permettre aux métiers et à leurs « citizen developpers » de rapidement mettre en place des workflows simples et vers les outils « low-code » souvent davantage pilotés par la DSI et destinés à des développeurs plus ou moins confirmés.

Gartner intègre dans les « technologies low-code » non seulement les plateformes No-Code (comme Microsoft Power Apps) mais également les plateformes Low-Code (comme Appian), les plateformes iBPMS (Intelligent Business Process Management Suites, comme Bizagi), les plateformes de développement multi-expériences MDXP (comme Neutrinos), les plateformes d’automatisation RPA (UiPath, Automation Anywhere), les plateformes d’automatisation et de de développement orientées « Citizen » (ne nécessitant pas d’expérience en programmation), et d’autres technologies Low-Code (comme les plateformes RAD – Rapid Application Development – comme KissFlow ou OutSystems et les plateformes RMAD  – Rapid Mobile Application Development – comme MobileFrame, Appery ou PowWow).

Bien sûr avec le temps, les frontières entre ces différentes catégories tendent à s’effriter. Bien des outils MDXP sont d’abord des outils Low-Code, la plupart des plateformes iBPMS s’étendent vers la RPA et des acteurs comme « Low-Code » comme Appian intègrent des modules « No-Code » et des modules « RPA » au cœur de leur plateforme.

Pour Gartner, toutes ces technologies connaissent un regain d’intérêt. Ses analystes prédisent une croissance de ce marché de 22,6% en 2021 pour atteindre les 13,8 milliards de dollars.

« Bien que le développement d’applications Low-Code ne soit pas nouveau, la confluence de perturbations numériques, de l’hyperautomatisation et de l’essor des API a conduit à un afflux d’outils et à une demande croissante » a déclaré Fabrizio Biscotti, vice-président de la recherche chez Gartner.

Selon Gartner, en moyenne 41% des employés en dehors de l’IT personnalisent ou construisent des solutions informatiques ou technologiques. Gartner prédit que la moitié des nouveaux clients du marché du Low-Code proviendront d’acheteurs métiers sans lien avec la DSI d’ici fin 2025. Les analystes estiment également que les grandes entreprises auront adopté plusieurs outils « Low-Code / No-Code » d’ici la fin 2021.


Source : Gartner Forecasts Worldwide Low-Code Development Technologies Market to Grow 23% in 2021