Un nouveau rapport Nexla confirme une triste réalité du marché. Les Data Scientists passent l’essentiel de leur temps à nettoyer et préparer les données plutôt qu’à les faire parler.

Les Data Scientists sont les nouvelles stars d’entreprises de plus en plus centrées sur la donnée. Leurs compétences sont rares sur le marché d’autant que la demande des entreprises en la matière est aussi exponentielle que les données elles-mêmes.
Pourtant, l’étude Nexla révèle que cette compétence n’est pas exploitée de façon efficiente. Faute essentiellement à un manque de gouvernance de la donnée. Les data scientists passent plus de 30% de leur temps au nettoyage des données, à leur préparation, aux problématiques d’intégration et d’ETL. Ajoutez à cela le temps passé à la modélisation, au dépannage, à la construction des pipelines de données et à d’autres tâches manuelles que le manque de RPA (Robotic Process Automation) n’a pas encore automatisé. Pas étonnant, dès lors, que l’analyse – à proprement parler – représente seulement 14% de leur temps !

Plus de détails sur IT Social