Selon Gartner, les dépenses informatiques vont encore croître de 9% en 2021 mais ces dernières entrent dans une nouvelle phase après une année d’investissements technologiques réalisés dans l’urgence pour assurer la continuité des activités en pleine crise pandémique.

« La transformation numérique ne peut plus continuer d’être achetée du jour au lendemain, et les prévisions de dépenses informatiques mondiales reflètent cette nouvelle tendance » explique John David Lovelock, distinguished research vice president chez Gartner. « Alors que le monde continue à s’ouvrir, les entreprises vont investir dans des outils qui soutiennent l’innovation, partout dans le monde, la productivité en tous lieux des employés et la confiance ».

Pour Gartner, les investissements informatiques mondiaux vont s’élever à 4 200 milliards de dollars en 2021, une hausse de 9% par rapport à 2020 (qui avait elle-même connu une hausse de 8,6%).

Le chiffre a de quoi surprendre. Nombre d’entreprises ont vu leurs CA diminuer durant ces mois de crises pandémiques. Et nombre de DSI doivent composer avec des pressions budgétaires diverses. Mais selon Gartner, globalement, les comités de direction des entreprises sont plus enclins désormais à investir dans des technologies (notamment celles ayant un lien direct avec les revenus) que dans tout le reste.

Pas étonnant dès lors de constater que les principaux domaines de croissance des dépenses sont les logiciels et les services IT (notamment pour ce qui est de l’accompagnement à la migration vers le cloud). Les services de communications, pourtant clé dans le monde d’aujourd’hui ne vont croître que de 3,5%.
Si les dépenses en équipements sont encore très fortes en 2021 (avec une croissance de 13,9%), elles vont – selon Gartner – assez brutalement se stabiliser en 2022 (0,8% de croissance).

« Les dépenses technologiques entrent dans une nouvelle phase », estime John-David Lovelock. « Les DSI recherchent des partenaires qui peuvent penser au-delà des tendances numériques de 2020 et être plus intentionnels dans leurs efforts de transformation numérique en 2021.   Cela signifie construire des technologies et des services qui n’existent pas encore afin de permettre à leur entreprise de se différencier davantage dans un marché déjà bondé ».

Une intentionnalité qui se démarque des démarches de ces derniers mois davantage réactives avec la nécessité de s’équiper et de se transformer pour assurer la continuité d’activité dans un monde confiné et en pleine crise pandémique.


Source : Gartner Forecasts Worldwide IT Spending to Grow 9% in 2021