Agents conversationnels, IoT et intégrations d’applications sont les trois technologies qui auront le plus d’impact sur les PME françaises d’ici 2021 selon une nouvelle étude Capterra. La sécurité fait désormais aussi partie de leurs priorités.

La plateforme de comparaison de logiciels Capterra vient de publier une nouvelle étude traçant un panorama des tendances technologiques qui ne manqueront pas d’impacter les stratégies, les budgets et les investissements des PME françaises sur les deux années à venir. La popularisation de technologies autrefois perçues comme futuristes, telles que les chatbots, la réalité mixte ou encore l’intelligence artificielle, les rend désormais accessibles à toutes formes d’entreprises afin de moderniser et fluidifier leurs processus tout en accélérant leur transformation numérique. Poussées par les requêtes des clients, l’amélioration de la productivité et la pression de la compétition, les PME sont elles aussi contraintes d’évoluer et de céder aux sirènes des nouvelles technologies.

Pour 70% des responsables de PME françaises, les nouvelles technologies ont un impact direct sur leur business. C’est particulièrement vrai des logiciels de finance (pour 72 % des répondants, les logiciels de finance et de comptabilité sont les premiers outils exerçant actuellement un impact sur leur entreprise) mais aussi des logiciels de sécurité des données.

Technologies aujourd’hui jugées les plus impactantes par les PME
Source: Capterra

La sécurité est d’ailleurs devenue l’un des thèmes qui influent le plus sur les processus et les budgets des PME. Il est vrai que depuis plus d’un an, les pouvoirs publics exhortent les grandes entreprises à faire pression sur les PME qui sont leurs fournisseurs et partenaires afin que ces dernières se mettent à niveau en matière de cybersécurité. Car ces PME servent souvent de portes d’entrée sur les grandes entreprises. « Les attaquants ont tout à fait compris que pour toucher certaines cibles, il est beaucoup plus efficace, plus simple, de s’en prendre à leurs prestataires, à leur supply chain », rappelait Guillaume Poupard, directeur de l’ANSSI, sur le FIC 2019.
Ceci explique sans doute en partie pourquoi, 68% des répondants de l’étude Capterra considèrent la sécurité des données et de l’information comme la technologie la plus utilisée devant les outils de finance et comptabilité et devant le CRM. Pour Capterra, « ces trois technologies se complètent et forment la trilogie des technologies essentielles à toute PME ».

Technologies les plus utilisées dans les PME françaises
Source: Capterra

Réalité mixte (réalité virtuelle et/ou réalité augmentée), agents conversationnels et Machine Learning sont désormais considérés par les PME françaises comme les trois technologies nouvelles qui auront le plus fort potentiel de croissance pour 2020-2021. C’est assez logique. La réalité mixte commence vraiment à se concrétiser dans les points de vente, dans le tourisme, dans l’immobilier, que ce soit pour la formation ou pour offrir de nouvelles expériences aux clients et faciliter la vente.
Le développement de l’intelligence est désormais très transversal. L’IA investit les outils de bureautique comme les logiciels métiers, les ERP ou les outils de sécurité. Les collaborateurs des PME y sont donc confrontés malgré eux. En outre, les solutions en mode SaaS ont rendu les outils d’exploitation de données plus accessibles et plus simples à mettre en œuvre et le Machine Learning se démocratise au travers de leurs fonctions de type « Auto-ML ».
Les chatbots ont investi les plateformes d’e-commerce et les supports en ligne au point que bien des clients s’attendent désormais à pouvoir échanger avec de tels agents automatisés dans leurs expériences en ligne. Pour Capterra, les besoins d’intégration engendrés notamment par cette montée en puissance des agents conversationnels (mais aussi par la multiplication des solutions SaaS) expliquent pourquoi l’intégration d’applications figure dans le Top 3 des technologies dont l’impact est particulièrement attendu par les PME d’ici 2021.

« Technologies au plus fort potentiel » Versus « Technologies dont l’impact est attendu en 2021 »
Source : Capterra

Reste que, comme le montre l’étude Capterra, les technologies qui auront le plus d’impact ne sont pas forcément celles dans lesquelles nos PME comptent investir dans l’immédiat. Ainsi, quand on leur pose la question sur leurs prévisions d’investissements et les technologies sur lesquelles ils souhaitent investir en priorité, les responsables interrogés votent en premier lieu pour les logiciels RH ! Pour autant, la somme planifiée est aussi la plus basse, avec un budget moyen de 22 700 dollars. Il est vrai que les PME ont souvent été les enfants pauvres en matière d’outils d’aide à la gestion RH. L’arrivée de nouvelles solutions en mode SaaS sous forme d’abonnement rend ces outils bien plus accessibles aux petites et moyennes entreprises.
Il en va de même du marketing digital qui devient peu à peu l’un des indispensables leviers alors que la transformation numérique conduit les PME à se lancer dans des activités en ligne au travers de leurs propres boutiques ou des différentes marketplaces du Net.
La sécurité des données et de l’information figure également dans le Top 3 des investissements ce qui est à la fois rassurant et cohérent avec ce que nous avons vu plus haut.
Le rapport de Capterra note également « Bien que seules 16 % des entreprises interrogées aient prévu un budget pour les véhicules autonomes et 16 % pour l’intelligence artificielle et l’apprentissage naturel (aussi appelé machine learning), ces technologies bénéficient actuellement d’un budget moyen relativement élevé : 54 300 dollars pour les premiers et 51 900 dollars pour les seconds. L’impression 3D, pour sa part, se voit octroyer un budget moyen de 39 500 dollars par 17 % des interrogés. ».

Technologies dans lesquelles les PME comptent investir d’ici 2021
Source: Capterra

Enfin, les obstacles perçus par les PME dans cette adoption des nouvelles technologies sont en premier lieu le financement de l’investissement (pour 45% des répondants), les compétences internes à adapter (pour 42% des répondants) et les changements dans les pratiques de l’entreprise (pour 40% des répondants).

Bref, les PME aussi évoluent et l’étude Capterra démontre qu’elles sont à la fois consciente de la nécessité d’adopter les nouvelles technologies phares du moment et de l’importance de la cyber-sécurité dans leurs activités. Rassurant…

___________________
Source : 

Les tendances technologiques pour les PME françaises en 2020-21