Gartner estime à 7,3 millions le nombre de Chromebook qui sera vendu en 2015. Cela représenterait une hausse de 27 % par rapport à 2014, principalement alimentée par la cible traditionnelle des ordinateurs tournant avec l’OS de Google : le secteur éducatif.

C’est dans ce domaine, en effet, que se sont écoulés 72 % des Chromebook l’an passé en zone Europe-Moyen-Orient-Afrique (EMEA), 68 % en Asie-Pacifique et 60 % en Amérique du Nord.

Mais en dehors de ce secteur, le Chromebook est presque inexistant dans le monde professionnel en EMEA (0,9 % des ventes) et en Amérique du Nord (1,1 %). Son score plus important (16,5 %) en Asie-Pacifique augure peut-être d’une future percée ailleurs, auprès des entreprises, puisque Google comme les fabricants accentuent leurs efforts en la matière.

Forte progression attendue en zone EMEA

C’est le marché américain qui demeure le plus grand consommateur de Chromebook, avec 84 % des ventes l’an passé, soit 4,8 millions. En 2015, ces ordinateurs pourraient être 6 millions à s’y écouler, et 6,177 millions en 2016.

La zone EMEA arrive en 2ème position avec 11 % et 620 000 unités vendues, mais la progression en deux ans devrait être spectaculaire. En 2016, Gartner s’attend ainsi à ce que 1,2 million d’unités y soient vendues. La hausse devrait être plus mesurée en Asie-Pacifique, avec 3% des ventes l’an passé qui pourraient passer de 146 000 à 276 000, et en Amérique latine, de 142 000 en 2014 à 224 000 en 2016.