Selon une nouvelle étude du Capgemini Research Institute, deux tiers des responsables informatiques estiment avoir besoin de l’intelligence artificielle pour faire face aux cyberattaques.

69% des entreprises estiment que, sans l’IA, elles ne seront pas en mesure d’identifier, détecter et contrer les cyberattaques à venir, la complexité croissante de ces dernières dépassant les seules capacités humaines de défense. C’est ce qui ressort de la dernière étude publiée par le Capgemini Research Institute.

Réalisée auprès de 850 cadres dirigeants travaillant dans l’informatique dans 10 pays, l’étude montre que 56% des entreprises interrogées estiment que leurs analystes en cybersécurité sont aujourd’hui submergés par le nombre d’équipements et systèmes à surveiller ainsi que par la masse de données de surveillance collectées.

D’autant que les attaques ont évolué, rendant le travail de ces analystes encore plus compliqué. 42% des spécialistes interrogés constatent une augmentation du nombre de cyberattaques sur leurs applications critiques. 43% notent également une croissance des attaques automatisées dont la rapidité d’évolution dépasse la capacité d’intervention et de neutralisation des processus traditionnels.

C’est pourquoi les entreprises investissent de plus en plus dans l’Intelligence Artificielle pour assurer leur sécurité. L’IA contribuerait ainsi à réduire les coûts de détection et de résolution des incidents de sécurité (pour 64% des responsables interrogés), permettrait de réduire les délais de détection et de réponse (pour 74% d’entre eux), améliorerait la détection des brèches de sécurité (69%), et renforcerait l’efficacité du travail des analystes (60%) en améliorant leur productivité et en limitant les faux-positifs.

Pas étonnant dès lors que 73% des entreprises interrogées testent déjà des cas d’utilisation du Machine Learning et de l’Intelligence Artificielle dans le domaine de la cybersécurité. Cependant, 69% des dirigeants interrogés avouent ne pas encore savoir comment déployer ces POCs à grande échelle.

Source :
Reinventing Cybersecurity with Artificial Intelligence: the new frontier in digital security