Les services en ligne ont la vie dure depuis deux jours. Le cloud qui cherche tant à rassurer vient de subir deux violentes interruptions de service chez Microsoft et Amazon.

Office 365, la plate-forme collaborative en ligne de Microsoft, a subi une panne d’une heure  vendredi 1er février, entre 16h10 et 17h15. Une panne mondiale, qui a mis l’intégralité des utilisateurs de l’offre cloud au chômage technique : plus de messagerie, ni d’applications bureautiques disponibles.

Pour l’instant, l’éditeur reste aux abonnés absents et se contente de présenter ses excuses pour la gêne occasionnée. Donc pas encore d’explications, mais elles devraient arriver plus tard. Rappelons que la firme de Redmond garantit un taux de disponibilité supérieur à 99 %.

Amazon déconnecté cinquante minutes la veille

Cet incident survient le lendemain de la panne qui a déconnecté Amazon. Jeudi 31 janvier, à 2h30, heure de New-York, l’e-commerçant s’est vu déconnecté près de cinquante minutes. Le chiffre d’affaire d’Amazon est estimé à environ 5 millions de dollars par heure, rappelle le blog Errata Security.

La perte sera-t-elle d’autant ou faudra-t-il y ajouter le montant perdu par les clients qui ne reviendront pas  Dans tous les cas, pour Gérôme Billois, consultant sécurité chez Solucom, « ces deux incidents mettent en avant l’effet systémique du cloud ».