@Work

NFC : 3,5 millions de smartphones sans contact “Cityzi” en France

Par La rédaction, publié le 15 juillet 2013

Il y a 3,5 millions de mobiles sans contact compatibles avec le label français Cityzi. Les services disponibles concernent le transport et le paiement.

Petit à petit, les smartphones sans contact percent sur le marché français. Selon l’association française du sans contact mobile (AFSCM), il y aurait plus de 3,5 millions de téléphones mobiles équipés de la technologie NFC Cityzi.

Citizy est un label. Il garantit qu’un smartphone vendu par un des trois opérateurs mobiles historiques (SFR, Orange, Bouygues télécom) partenaires, interagit, par effleurement, avec un lecteur également labellisé, pour des services de transport ou de paiement, via des applications idoines embarquées sur la carte SIM.

Ce sont 36 modèles de téléphones mobiles compatibles NFC Cityzi (en hausse de 39% en six mois), qui sont disponibles au catalogue des trois opérateurs historiques (+ NRJ Mobile). Il s’agit toutefois, essentiellement, de smartphones Android et de quelques anciens modèles BlackBerry, tous équipés d’une puce sans contact NFC.

Il n’y a aucun iPhone (tous dépourvus de module sans contact NFC) ou Nokia Lumia (sous Windows Phone) dont certains modèles sont pourtant pourvus de puces NFC.

En 2014, Toulouse, Lille et Marseille testeront le titre de transport mobile

En terme de services, l’utilisation de transactions effectuées sans contact avec un mobile labellisé Citizy, est cantonnée à quelques villes telles que Nice, Caen et Strasbourg.

Dans ces villes, on expérimente ces services dans les transports en commun (achat et validation de ticket dématérialisé) ou le paiement, avec quelques banques partenaires comme BNP-Paribas ou Crédit Mutuel-CIC, associées à ces tests grandeur nature, chez les commerçants équipés de terminaux monétiques compatibles.

En 2013, Toulouse, Lille et Marseille, devraenit suivre le mouvement en matière de titre de transport dématérialisé sur mobile.

Le développement du sans contact fait partie des priorités gouvernementales selon le contrat de filières infrastructures numériques qu’a adopté récemment le comité stratégique de filière numérique.


Lire aussi :

– Nice, première ville à passer au paiement sans contact (publié le 21 mai 2010)

– A Strasbourg, on voyage en bus et en tram grâce à un mobile sans contact (publié le 27 juin 2013)

– A Caen, avec un mobile sans contact, on valide dans les bus et trams (publié le 18 juin 2013)

Dans l'actualité