À l’occasion de sa conférence « .NEXT 2019 », Nutanix a lancé une solution de stockage secondaire hyperconvergée intégrée à Nutanix Enterprise Cloud et a développé sa vision multicloud.

La conférence Nutanix .NEXT 2019, qui s’est tenue cette semaine à Anaheim en Californie, a été l’occasion pour le pionnier de l’hyperconvergence de célébrer ses 10 ans d’existence. Lors de son Keynote d’ouverture, Dheeraj Pandey, CEO et co-fondateur, a rappelé que « Nutanix compte désormais plus de 10.000 clients dans 45 pays. Mais notre mission est toujours la même : rendre les choses IT, comme le stockage, invisibles… quitte à nous rendre nous-même invisibles ».

Vers du stockage secondaire hyperconvergé

Une conférence qui aura été marquée par une annonce phare : Nutanix Mine, ou l’entrée de l’éditeur sur le marché du stockage secondaire.

L’hyperconvergence s’est toujours focalisée sur le stockage primaire avec cette idée de le distribuer au plus près des serveurs afin notamment de permettre une mise à l’échelle simple et instantanée. L’hyperconvergence simplifie fondamentalement la gestion d’une infrastructure, en facilite l’évolution au fil du temps par son approche « scale out » et permet de résoudre aisément les problèmes de continuité d’activité et de reprise sur incidents.

Pour autant, les besoins de stockage de secondaire, notamment pour les sauvegardes, n’ont pas disparu. Avec Nutanix Mine, le héros de l’hyperconvergence propose une solution qui permet d’intégrer les opérations du stockage secondaire au cœur de sa solution « Nutanix Enterprise Cloud Platform » en y apportant sa vision « scale-out » et la simplicité d’utilisation qui a toujours caractérisé ses solutions.

Une liberté de choix

La particularité de Mine est de s’appuyer sur les différentes solutions des leaders de la sauvegarde : Veeam, HYCU, Commvault, Veritas ou Unitrends. Quelle que soit la solution de prédilection de l’entreprise, Nutanix Mine permet de piloter toutes les tâches de sauvegarde de tous les workloads depuis la console Prism et d’obtenir une vision unifiée du stockage primaire et secondaire, et donc de toute l’infrastructure. Mine cherche à réduire la complexité inhérente au cycle de vie des sauvegardes et à l’infrastructure sous-jacente qui les accueille. « Avec Nutanix Mine, nos clients bénéficient d’une expérience intégrée et peuvent enfin gérer simplement leur stockage secondaire, mais restent libres de choisir le produit de sauvegarde qui convient le mieux à leur besoin » explique Greg Smith, VP produit & marketing de Nutanix. Cette approche originale permet ainsi aux entreprises de moderniser leur infrastructure de stockage secondaire sans s’inquiéter de la compatibilité des sauvegardes existantes.
Avec Mine, Nutanix débarque sur le marché de Cohesity et son infrastructure de stockage secondaire hyperconvergée, une startup créée par Mohit Aron qui, ironie du sort ou pas, est aussi le co-fondateur de Nutanix (qu’il a quitté en 2013).

Une vision multicloud

Deux autres annonces importantes sont venues animer ce Nutanix « .NEXT ».

La première n’est pas une surprise puisqu’elle avait été évoquée lors de l’édition parisienne du « Nutanix .Next Tour » : la solution DaaS multicloud « Xi Frame » (voir notre dossier) permet désormais non seulement d’héberger les PC virtualisés dans les clouds AWS et Azure mais également de les héberger en interne au-dessus de l’hyperviseur AHV. L’entreprise dispose donc de la même et unique interface « Xi Frame » pour piloter tous les PC virtualisés au sein de son cloud hybride, que ces machines soient sur l’infrastructure hyperconvergée interne (Nutanix Enterprise Cloud) ou sur les clouds publics. Outre Azure et AWS, supportés dès l’origine, Nutanix compte en effet étendre prochainement le support de Xi Frame à GCP et à son propre Xi Cloud.

L’autre annonce concerne la solution de « Disaster Recovery » dans le cloud, Xi Leap. Celle-ci permet de créer un cloud hybride et mettre simplement en place une infrastructure de continuité d’activité dans le cloud. Xi Leap DR Service était jusqu’ici disponible aux US et en Angleterre. Trois nouvelles zones ont été annoncées (Allemagne, Japon et Italie). Mais surtout, Xi Leap a été étendue à l’hyperviseur VMware ESXi (Xi Leap imposant jusqu’ici AHV).