Perplexity, le nouveau moteur de recherche qui veut concurrencer Google

Data / IA

SHORT S2E4 – Perplexity, le nouveau challenger de Google

Par Thomas Pagbe, publié le 17 janvier 2024

La chute de Google, arrangerait pas mal de géants informatiques. Sans citer de nom bien sûr. Mais malgré les années, son moteur de recherche fait plus que tenir le coup. Neuf Français sur dix l’utilisent. Pourtant cela ne décourage pas les nouveaux concurrents. Le dernier en date : Perplexity.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Perplexity, un moteur de recherche 2.0 boosté à l’IA

Perplexity a été fondée en 2022 par trois informaticiens, Aravind Srinivas, Denis Yarats et Andy Konwinski, qui ont notamment travaillé chez OpenAI. Lorsqu’on lui pose la question, Perplexity AI se décrit comme “un service en ligne et une extension pour Chrome fournissant un moteur de recherche conversationnel, similaire à ChatGPT.” Basé sur plusieurs grands modèles de langage (tels que Gemini de Google, Claude d’Anthropic et GPT-4 d’OpenAI), ce “moteur de réponse” se distingue des autres agents conversationnels et IA génératives grâce à son système de sourcing. Le site propose, en plus de sa réponse, plusieurs sources à partir desquelles il s’est inspiré.

Un concurrent vraiment sérieux à Google ?

Si l’idée peut sembler prometteuse, Perplexity part d’emblée avec des points en moins. La raison ? Son prix. Bien que la version de base gratuite offre l’accès au moteur de recherche conversationnel, aller plus loin nécessite un abonnement mensuel de 20 dollars par mois. Néanmoins, la start-up affirme ses ambitions. Perplexity a annoncé le 4 janvier 2024 une nouvelle levée de fonds de 73,6 millions de dollars. Parmi ses investisseurs, on retrouve notamment Nvidia et surtout le fondateur d’Amazon, un certain Jeff Bezos. Alors que l’entreprise est déjà valorisée à environ 520 millions de dollars, elle poursuit sa route dans le but de tenter d’être la première à réaliser l’insurmontable : prendre des parts de marché à Google.

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité