Sur leur dernier trimestre le match pour la 3e place, derrière iOS et Android, est pour Nokia. Il s’est vendu 7,4 millions de Lumia contre 6,8 millions de BlackBerry.

Loin derrière iOS (Apple) et Android, deux ex-stars du téléphone mobile luttent pour la troisième place. Nokia et BlackBerry, tout en luttant pour leur survie, guignent un strapontin sur le podium des écosystèmes pour smartphones, le segment le plus porteur. 

Sur son dernier trimestre connu, le deuxième de l’année 2013, le constructeur finlandais a revendiqué la vente de 7,4 millions de smartphones Lumia, fonctionnant avec Windows Phone, en hausse de 21,1 % d’un trimestre sur l’autre.

Avec ce nombre, Nokia dépasse ainsi, sur trois mois, BlackBerry. Ce dernier a révélé avoir vendu 6,8 millions de smartphones sur son premier trimestre 2013/2014 (de mars à mai), en hausse de 13 % par rapport au trimestre précédent.

Les anciens modèles de BlackBerry ont représenté encore 60 % du total des ventes, les 40 % restant (2,7 millions) étant réalisés avec les nouveaux modèles Q10 et Z10, fonctionnant sous système d’exploitation BB 10.

Même si, pour Nokia, la progression des ventes de smartphones Windows Phone ne lui permet pas de juguler la chute drastique de ses ventes de téléphones mobiles classiques (- 27 % un an), ce résultat est important pour Nokia.

Ce niveau de vente est le plus élevé enregistré depuis, qu’il y a deux ans, Nokia a choisi Windows Phone contre Symbian, son système d’exploitation « maison », abandonné progressivement puis définitivement.

Le constructeur finlandais dispose également à son catalogue de smartphone tactiles « low cost » de la gamme Asha, qui se sont écoulés à 4,3 millions d’unités sur la même période.

Lire aussi

– Nokia augmente ses ventes de Lumia mais recule en chiffre d’affaires (publié le 18 juillet 2013)

– BlackBerry toujours à la peine malgré ses nouveaux smartphones (publié le 1er juillet 2013)