Pour cette première édition, la conférence biennale Technology against crime (Tac) accueillera 21 ministres (dont 11 affectés à la sécurité intérieure de leur pays) et 37 délégations mondiales. But : les faire rencontrer les leaders du marché français de la sécurité tels que Thalès, EADS ou Safran.

La plénière sera ouverte par le ministre de l’Intérieur Manuel Vals et les participants pourront assister à plusieurs table rondes abordant des sujets comme  «Protéger les flux, les mouvements et les frontières », « Les mesures de protection liées à l’identité », « Rendre plus sûrs les espaces et installations publics ». L’événement est ouvert à tous les décideurs. Ticket d’entrée : 900 euros les deux jours.