Près de 670 vols ont été annulés hier, en raison d’un problème d’accès au système de réservation. La compagnie s’est appuyée sur les réseaux sociaux pour informer ses clients.

Hier, mardi 16 avril, aucun avion de la société American Airlines n’a pu décoller pendant près d’une demi-journée, en raison d’un « problème d’accès au système de réservation ». Selon le New York Times, la panne a commencé autour de midi, heure de New-York (18h à Paris) et s’est terminée vers 16h30 (22h30 à Paris). Selon un porte-parole, 670 vols ont dû être annulés, provoquant un certain chaos dans tous les aéroports américains.

Au début, une certaine confusion a régné sur les origines de la panne. Dans un premier tweet, American Airlines indiquait simplement que son outil de réservation Sabre était « offline », jetant le soupçon sur ce logiciel.  

Par la suite, American Airlines  a rectifié le tir, en précisant que le logiciel Sabre n’était pas en cause, mais que le problème se situait au niveau de ses moyens d’accès à ce système. C’est également au travers de Twitter que la compagnie indique, par la suite, le rétablissement de ses systèmes.

Visiblement assez experte dans l’usage des réseaux sociaux, la compagnie s’est finalement fendue d’un « mea culpa », au travers d’un message vidéo du PDG Tom Horton. Celui-ci parle d’une « panne réseau ». « Nous sommes vraiment désolés de cette panne. Bien sûr, nous avons une architecture technique redondante. Malheureusement, dans ce cas précis, nous avons eu un problème logiciel qui a impacté non seulement nos systèmes primaires, mais aussi nos systèmes de secours », a-t-il précisé.