Selon Gartner, le BYOD devrait connaître une véritable explosion au cours des prochaines années, porté par l’utilisation de plus en plus courante des tablettes. Le spécialiste du conseil prévoit que 90 % des entreprises y auront recours en 2017, et que l’usage sera multiplié par 2 en 2018.

Pour rappel, le Bring your own device ou « Apportez vos appareils personnels » en français, consiste à utiliser, dans le cadre professionnel, son propre équipement numérique (ordinateur portable, téléphone, tablette…). La pratique, longtemps décriée pour des raisons de risques de sécurité au profit de l’équipement par l’entreprise des collaborateurs avec des gammes de terminaux mobiles validés par la DSI, 

Limitation des coûts d’équipement en tablettes

En matière d’équipement des collaborateurs en tablettes, les programmes de BYOD apportent, selon Gartner, les meilleures opportunités en termes de maîtrise des coûts et d’élargissement de l’accès. A budget équivalent, les départements informatiques pourraient ainsi supporter près de trois fois plus d’utilisateurs que si les tablettes étaient fournies par la société.

« Les responsables informatiques dépensent 500 000 $ pour acheter et supporter 1 000 tablettes entreprise, alors qu’ils pourraient supporter 2 475 tablettes personnelles avec le même budget », explique Federica Troni, directrice de recherche chez Gartner. « Les coûts directs générés par l’utilisation de tablettes personnelles sont 64 % moins chers », poursuit-elle.

Selon le cabinet de conseil, le BYOD appliqué aux smartphones ou aux ordinateurs portables engendrerait des coûts similaires à un équipement par l’entreprise.
Cette flambée des programmes BYOD devrait aussi avoir un autre effet, celui de provoquer une explosion des ventes de logiciels de MDM (Mobile Device Management), qui permettent à l’entreprise de gérer, sécuriser et contrôler ses différents teminaux mobiles connectés. Ce qu’ont bien compris les principaux acteurs du domaine, ainsi que les constructeurs, qui se targuent désormais de gérer également les équipements de leurs concurrents.