Meta et Microsoft à la recherche des usages professionnels des métavers

Newtech

Meta et Microsoft s’associent autour des métavers

Par Laurent Delattre, publié le 12 octobre 2022

À l’occasion de la conférence Connect 2022 de Meta, Mark Zuckerberg a non seulement dévoilé un nouveau casque VR « Meta Quest Pro » mais aussi un partenariat stratégique avec Microsoft pour lui offrir les usages qui vont avec et permettre aux initiatives métavers des deux entreprises de décoller.

La sauce « métavers » a du mal à prendre… Logique. Cette technologie qui se prétend le futur de l’Internet (mais qui pour beaucoup n’est rien d’autre qu’un futur média parmi d’autres) oublie un peu vite qu’il lui manque une composante clé pour s’imposer réellement : la généralisation des casques VR. Sans eux, difficile de procurer les expériences immersives promises même si un casque n’est pas indispensable pour piloter un avatar dans un monde 3D.

La semaine dernière, Meta (ex Facebook Group) enjoignait ses propres collaborateurs, pour l’instant apparemment assez réfractaires ou tout au moins indifférents, à venir rejoindre le métavers Horizon sur laquelle la firme de Mark Zuckerberg a investi tant d’énergie et d’effort. C’est dire si même en interne il est encore difficile d’embarquer les collaborateurs dans les métavers. Car la réalité virtuelle tarde à devenir un vrai marché. De son ancienne gamme de casques Oculus, Meta n’a d’ailleurs fini par conserver que son modèle autonome et économique, le Meta Quest 2.

Parallèlement, le discours d’un autre acteur, Microsoft, autour de la réalité mixte, s’est lui aussi essoufflé. Il n’y a guère plus que HP (avec son Reverb G2) qui continue encore de supporter les initiatives Windows autour de la MR. Quant aux Hololens, ça commence à sentir la bérézina avec aucune nouvelle version à l’horizon, le départ (pour des raisons peu glorieuses) du patron de la division Alex Kipman en juin dernier, et un projet avec l’armée américaine empêtré dans les difficultés techniques et financières.

À LIRE AUSSI :

À l’occasion de la conférence virtuelle Connect 2022 de Meta cette semaine, les deux entreprises ont montré non seulement une volonté de redéfinir leurs stratégies respectives mais également de se rapprocher.

Ainsi, Meta a dévoilé son « Meta Quest Pro » présenté comme le premier modèle d’une future gamme de casques de réalité mixte haut de gamme destinée aux « pro-sumers » et au monde de l’entreprise. Doté d’un design bien plus premium que le casque Meta Quest 2 grand public (visant davantage le marché du divertissement), le Meta Quest Pro est aussi plus puissant mais surtout bardé de nouveaux capteurs et caméras pour permettre à l’utilisateur de garder le contact avec le monde physique qui l’entoure. Bien que ne répondant pas à la définition d’un casque Windows MR (car il ne se relie pas au PC), le « Meta Quest Pro » est, à bien des égards, le casque de réalité mixte dont Microsoft avait toujours rêvé et que ses partenaires n’ont pas réalisé jusqu’ici. Le Meta Quest Pro sera disponible dès le 25 octobre au prix de 1799,99 euros.

Le Meta Quest Pro porte un nouveau regard sur la façon dont nous concevons pour le monde physique et le monde virtuel” selon Mark Zuckerberg

Mais au-delà des spécifications techniques, ce qui intrigue peut-être le plus c’est l’investissement apparent de Microsoft et de partenaires comme Accenture dans le développement du nouveau casque de Meta et de son écosystème.

D’un côté Meta a besoin d’applications pour concrétiser les cas d’usage d’un tel casque professionnel. De l’autre Microsoft a besoin d’un nouveau partenaire de poids pour donner corps à des initiatives sur lesquelles l’éditeur a beaucoup investi comme Microsoft Mesh (sa plateforme d’élaboration d’expériences immersives partagées) ou Mesh for Teams (ses réunions Teams immersives qui s’appuient sur Mesh pour offrir Teams en mode réalité virtuelle).

« Nous avons réfléchi ensemble à comment nous pouvions apporter la puissance de Microsoft 365 et de Windows 365 aux espaces 3D pour vraiment favoriser la productivité et vous permettre de créer, de communiquer et de collaborer de manière totalement nouvelle » explique Satya Nadella, CEO de Microsoft, invité sur la conférence Meta par Mark Zuckerberg.

À LIRE AUSSI :

De fait, non seulement les expériences de meetings virtuels Teams vont faire leur apparition sur Meta Quest Pro, mais il sera aussi possible de consulter et annoter les documents Word, Excel et PowerPoint directement depuis le casque et ses univers virtuels. Par ailleurs, Microsoft a l’intention d’offrir un client Windows 365 (l’offre DaaS de Microsoft) pour bénéficier d’un bureau Windows en streaming sur le Meta Quest Pro. L’éditeur compte également intégrer le casque Meta dans son univers de management et de sécurisation avec notamment le support d’Azure Active Directory mais aussi le support des Quest 2 et Meta Quest Pro sur son outil d’administration Intune.

Meta Quest Pro est conçu pour la collaboration et la créativité, et, avec la réalité mixte intégrée, il vous permet de faire des choses qui n’étaient pas possibles auparavant” explique Mark Zuckerberg.

De son côté Meta assure qu’il sera possible de rejoindre les réunions Teams depuis les Horizon Workrooms (le metavers de Meta) mais aussi d’utiliser les avatars Meta sous Teams.

L’union fait la force… certes… Mais cela sera-t’il suffisant ? Cette union peut-elle véritablement faire décoller les métavers et la réalité virtuelle en entreprise ou faudra-t-il encore attendre la toujours repoussée entrée d’Apple sur ce marché, avec ses propres lunettes de réalité mixte, pour voir enfin les usages annoncés se concrétiser ? À suivre…

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité