Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le premier vrai ordinateur quantique est signé IBM…

Écrit par  Laurent Delattre , mercredi, 09 janvier 2019 15:09 , INFRASTRUCTURE.
Source : IBM Source : IBM

A défaut d’être hyper utile aux entreprises, le premier ordinateur quantique commercialisé par IBM est avant tout une machine magnifique, hautement symbolique…

 

IBM a profité de son Keynote d’ouverture du CES 2019 pour lancer ce que l’entreprise annonce comme le « premier ordinateur quantique universel totalement intégré destiné aux usages scientifiques et commerciaux ».

À en juger par son look spectaculaire, l’IBM Q System One a incontestablement été pensé pour un usage commercial.
Néanmoins, la description du service de communication du constructeur, si elle n’est pas fausse littéralement, extrapole quelque peu la réalité. Contrairement au message véhiculé, la machine, avec sa puissance limitée à 20 Qubits, se révèle trop faible pour des usages d’entreprises et plutôt destinée aux recherches en matière d’algorithmie et d’usages du quantique. La performance de l’IBM Q System One est à priori encore trop limitée pour surpasser les capacités des machines classiques actuelles même sur des problématiques purement quantiques (même le simulateur QLM d’Atos à base de processeurs classiques simule deux fois plus de Qubits).

En outre son design spectaculaire ne sera finalement visible par personne puisqu’IBM le destine à son propre cloud et ne semble pas avoir l’intention, tout au moins à court terme, de commercialiser directement la machine auprès des entreprises pour qu’elles l’intègrent dans leur datacenter.

Enfin, l’IBM Q System One n’est pas non plus le premier ordinateur quantique disponible commercialement. D-Wave commercialise des machines quantiques depuis plusieurs années déjà. Certes, ces dernières sont des machines « adiabatiques » – et non des ordinateurs quantiques à portes universelles comme l’IBM Q S1 – mais elles n’en manipulent pas moins des qubits. Et l’IBM Q System One n’est pas non plus le premier service cloud (rappelons que son accès sera pour l’instant exclusif au Cloud IBM) à prétention commerciale : la start-up Rigetti propose déjà aux entreprises ses « Quantum Cloud Services » (basés sur son ordinateur 19 qubits) depuis près de six mois.

Néanmoins, l’IBM Q System One reste une magnifique pièce d’ingénierie. Jusqu’ici, les ordinateurs quantiques universels de Google, Microsoft ou Rigetti, étaient (et demeurent) des assemblages expérimentaux placés dans des chambres cryostatiques qui ne sont pas destinés à être montrés. Le Q System One est un système totalement intégré (à l’instar des machines D-Wave ou des simulateurs Atos) qui évoque les mainframes de la grande époque (il mesure quand même 2,7 mètres) avec un look tout droit sorti de 2001 l’Odyssée de l’espace.

L’IBM Q System One est composé de différents éléments :
* Un hardware quantique conçu pour être stable et autocalibré afin d’offrir des qubits de haute qualité (répétables et prédictibles).
* Une conception spécifique incorporant une chambre cryogénique pour offrir un environnement quantique isolé à température stabilisée.
* Des électroniques de haute précision miniaturisées pour assurer le contrôle des qubits.
* Un firmware quantique pour gérer la santé du système et assurer des mises à jour système sans « downtime ».
* Un étage compute classique pour offrir un accès cloud sécurisé et l’exécution hybride d’algorithmes quantiques.

Bref, l'IBM Q System One a le mérite d’exister, de démontrer l’avance d’IBM et ne manquera pas de faire rêver bien des développeurs et des IT passionnés de technologie. Il marque surtout un premier pas concret vers la commercialisation d’ordinateurs quantiques dans les années à venir. Et c’est déjà beaucoup…

Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 15:25
Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

NOUS SUIVRE

AGENDA

20/03/2019 - 24/03/2019
Laval Virtual
26/03/2019 - 28/03/2019
Semaine de l'innovation Transport & Logistique (SITL)
27/03/2019 - 27/03/2019
Gala des DSI
09/04/2019 - 09/04/2019
Journée française des tests logiciels (JFTL)