L’année 2020 touche à sa fin. Essentiellement marquée par les multiples conséquences de la pandémie de Covid-19, elle a aussi été animée par quelques annonces IT qui se concrétiseront (ou pas) en 2021…

L’année 2020 va vampiriser de son ombre une bonne partie de l’année 2021 avec beaucoup de travailleurs à domicile, une notion du travail et du télétravail en pleine révolution, des réunions présentielles toujours limitées, des conférences virtuelles revisitées grâce aux expérimentations improvisées de 2020, une vaccination compliquée à orchestrer, un Brexit aux conséquences européennes encore difficiles à anticiper et bien sûr une transformation numérique vers et par le cloud qui va continuer de s’accélérer.

Au-delà de ces grandes lignes d’influence et de technologies clés comme DataOps, la 5G, le cloud, le Edge, le Low-Code, la RPA (Hyperautomation), l’IA, la Blockchain et Kubernetes, l’année 2021 va être également animée par quelques annonces IT de 2020 dont les principales répercussions ne se feront sentir que dans les prochains mois…

Voici une liste (non exhaustive) des 10 événements phares de 2020 à suivre en 2021…

Le split d’IBM

C’est l’une des annonces les plus marquantes de 2020. Arvind Krishna, le nouveau CEO d’IBM nommé en avril, annonce en octobre une décision historique pour Big Blue : l’entreprise va être scindée en deux en 2021. La première entité conservera le nom IBM et sera centrée sur le cloud hybride et sur Red Hat. La seconde entité pour l’instant désignée sous l’appellation NewCo reprendra toute l’activité « Global Technology Services » avec ses activités d’infogérance et de maintenance. NewCo va hériter de 90 000 des 352 000 employés d’IBM. Des chiffres qui ne sont plus justes puisqu’IBM s’est lancé dans une grande restructuration avec notamment en France un plan qui va réduire ses effectifs d’un quart ! Un split historique qui va sans aucun doute marquer l’année IT 2021.
Pour en savoir plus : Pourquoi IBM se scinde en deux et lâche ses activités historiques d’infogérance…

Le métacloud européen Gaia-X

Au début de l’été, dans les premiers jours du premier déconfinement, la France et l’Allemagne annonçaient une nouvelle initiative : la création d’un métacloud européen pour porter les valeurs d’ouverture et d’interopérabilité de l’Europe et répondre aux besoins de souveraineté des données européennes. L’association Gaia-X voit le jour en septembre sous la houlette de ses 22 membres fondateurs uniquement européens et prend véritablement son envol en novembre avec le premier Gaia-X Summit et l’annonce des 160 membres « Day 1 » (à la fois européens, américains et chinois).
Le cloud européen devrait ouvrir officiellement ses premiers services et proposer son premier catalogue de prestataires vers le milieu de l’année 2021.
Pour en savoir plus sur Gaia-X : Entretien avec Alban Schmutz, Vice-Président, Strategic Development & Public Affairs d’OVHcloud et CTO adjoint intérimaire de Gaia-X.

Le Plan Quantique Français

Mi-janvier, alors que la menace pandémique n’a pas encore été identifiée, la mission dirigée par Paula Forteza remet au gouvernement son rapport sur l’informatique quantique intitulé « Quantique : le virage technologique que la France ne ratera pas ». Les propositions sont nombreuses et le gouvernement se veut à l’écoute. Mais la crise COVID-9 va venir refroidir les ambitions. Seulement, la France et l’Europe vont devoir bouger. Les grands clouds américains proposent déjà des premières machines quantiques pour expérimenter le potentiel de cette technologie radicalement nouvelle. La chine avance aussi. Rien n’est encore joué, mais les initiatives proposées dans le rapport vont devoir vite se concrétiser en 2021.
Pour en savoir plus : La France affiche ses ambitions dans le quantique

Les conséquences de l’attaque SolarWinds, SunBurst

Toute l’année 2020 a été marquée par une recrudescence des attaques par ransomware, devenues un tel fléau que le Cigref a lancé un appel au premier ministre. Mais les ransomwares ne sont pas la seule menace. Cette fin d’année a été marquée par une attaque passant par la compromission d’un outil très officiel et très employé : SolarWinds Orion. Toutes les entreprises utilisant ce logiciel se sont retrouvées avec une porte béante sur leur système d’information. On mesure encore très mal les répercussions de cette attaque sophistiquée d’un genre nouveau, probablement sponsorisée par un état. Ces répercussions vont se dévoiler durant toute la première partie de l’année 2021. Une attaque majeure qui remet au premier plan les faiblesses en cybersécurité de la Supply Chain des grandes entreprises.
Pour en savoir plus : A suivre en 2021 : Sunburst, la cyberattaque qui bouleverse le monde…

Le rachat d’ARM par NVidia

44 milliards de dollars. C’est la somme que NVidia a mise sur le tapis pour acquérir le concepteur britannique des processeurs des smartphones ARM (auprès de Softbank). Cette vente est cependant complexe et doit encore être approuvée par différentes instances internationales. Une approbation qui n’est pas gagnée d’avance, le gouvernement britannique et les instances de régulation américaines étant pour l’instant très réservés face à cette acquisition. Une grande partie de la stratégie IA de NVidia dépend de ce rachat. Mais les partenaires d’ARM (qui vend la licence de ses processeurs) sont inquiets et parmi eux se trouvent des acteurs comme Apple, Qualcomm, AMD,… Une affaire à suivre de près en 2021.
Pour en savoir plus : NVIDIA acquiert ARM pour 44 milliards de dollars

L’arrivée de Windows 10X

En début d’année, Microsoft a levé le voile sur Windows 10X, une nouvelle évolution de Windows pensée pour des machines « double-écran » mais à l’architecture interne profondément remaniée. Le système est entièrement « containerisé ». Tout est « container » et la compatibilité avec le monde Win32 ancestral est assurée par le biais d’un container spécial. Seulement la crise Covid-19 a redistribué les cartes. Et Microsoft a passé l’année à changer de cap. Exit les machines double écran. Exit le « Win32 Container ». Windows 10X sera un OS destiné à concurrencer Chrome OS sur le marché des machines bon marché. Simplifié, nativement plus sécurisé, toujours intégralement containerisé, il supportera les applications UWP et PWA (Web Apps). La compatibilité Windows classique se fera via une offre de PC dans le cloud. L’offre Cloud PC et les premiers PC « Windows 10X » sont attendus au printemps 2021.
Pour en savoir plus : Microsoft dévoile les contours de Windows 10X et Windows 10X change une nouvelle fois de cap

L’ère des HPC Exascale

Le monde informatique devrait officiellement basculer dans l’ère exaflopique (plus d’un milliard de milliards d’opérations en virgule flottante par seconde) en 2021 avec l’inauguration du Aurora, le nouveau HPC américain construit par HPE/Cray pour le compte du laboratoire national d’Argone. La Chine espère elle aussi atteindre l’exaFLOPS en 2021. Quant à l’Europe, elle a lancé son programme EuroHPC avec ses trois HPC « pré-exaflopiques » : le Leonardo, le MareNostrum 5 et le LUMI. Tous trois doivent être inaugurés en 2021.
Pour en savoir plus : Un HPC 10-exaflops pour l’Europe dans le cadre du programme EuroHPC ? Oui, mais…

Le basculement de l’univers Apple Mac sur ARM

En juin, Apple confirme une rumeur de longue date. La firme abandonne Intel et ses processeurs x86 sur ses Mac ! Désormais, les ordinateurs Apple seront motorisés par ses processeurs « maison » à architecture ARM. Mi-novembre, Apple dévoile ses premières machines officiellement animées par le processeur Apple Silicon M1. Les performances sont un véritable camouflet pour les SoCs mobiles d’Intel et AMD. Et soudain, toute la planète micro ne se met plus que par jurer par ARM. Les éditeurs sont tous aujourd’hui très investis à porter leurs logiciels Mac sur ARM et bien souvent également leur logiciel Windows. Une aubaine pour Microsoft qui a bien du mal à convertir développeurs et entreprises à son « Windows on ARM » et à sa Surface Pro X. Mais voilà que la révolution d’Apple, par effet de bord, vient soudain renforcer l’intérêt pour ces technologies. D’autant que Microsoft a lancé en décembre la pré-version de Windows 10 on ARM avec émulation Intel 64 bits (l’émulation était limitée au 32 bits jusqu’à présent). En 2021, on peut s’attendre à basculement massif d’applications Mac et Windows sur ARM.
Apple devrait aussi officialiser des versions plus puissantes de ses processeurs M1 pour animer les prochains Mac Pro, iMac et iMac Pro. Et selon les dernières rumeurs, Microsoft voudrait aussi développer ses propres processeurs ARM pour Surface et pour Azure !
Pour en savoir plus : Apple a lancé ses premiers Mac à base de processeurs ARM et Prédiction 2021 : l’univers Mac va vite se convertir à ARM…

L’arrivée de la 5G en France

La 5G a officiellement été lancée en France en fin d’année sous fond de polémique écolo autour des usages grand public alors que ses véritables enjeux sont industriels et professionnels. La France se lance donc avec près d’un an de retard sur ses voisins européens dans l’aventure 5G. Accélérateur de services, elle va offrir de nouvelles options de connectivité et de télécommunication sur site aux entreprises. Bouygues Telecom s’est associé à IBM pour proposer un kit « Open Lab 5G » pour aider les entreprises à évaluer les bénéfices technologiques de la 5G en matière de bande passante, de latence et de volumétrie des devices connectés. Si 2020 a été l’année de lancement, 2021 sera l’année du déploiement de cette innovation qui change la donne dans bien des cas d’usage.
Pour en savoir plus : Entretien avec François Treuil, DG de Bouygues Telecom Entreprises

Le Green IT, leitmotiv 2021

L’année 2020 a débuté sur les gigantesques incendies australiens. En janvier, Microsoft annonce un plan écologique d’un milliard de dollars et s’engage à devenir « Carbon négative » d’ici 2030 et à retirer de l’atmosphère tout le carbone généré par les activités de l’entreprise (et de sa supply chain) depuis sa naissance en 1975 d’ici 2050! En juillet, l’éditeur s’associe à 8 autres grandes entreprises internationales pour lancer la coalition « Transform to Net Zero » afin de partager bonnes pratiques et outils permettant à toutes les entreprises de viser une neutralité carbone dès 2030. Et l’éditeur annonce en décembre rejoindre l’initiative The Climate Pledge lancée il y a près de 2 ans par Amazon ! Bref, les entreprises américaines se mobilisent en faveur du climat et veulent accélérer la cadence d’abord parce que leur clientèle est très sensible au sujet ensuite parce que les enjeux économiques sont réels. La France ne serait cependant pas un bon élève en la matière même si c’est bien une startup française qui a remporté le CES Climate Change Innovator Award en 2020. Un rapport Cap Gemini identifie 55 pistes à la fois technologiques et économiques qui permettraient d’avoir un impact à court terme en faveur du climat. Ces pistes doivent servir à alimenter le plan de relance économique européen en 2021. Et le Green IT sera l’un des thèmes phares de l’année à venir. Un thème sur lequel IT for Business a consacré une série d’articles en 2020, série qui sera poursuivie en 2021…

La série « RSE & Green IT » d’IT for Business :

Episode 01 : Mesurer l’empreinte environnementale du numérique

Episode 02 : Une IT plus responsable grâce à l’écoconception

Episode 03 : Embarquer les utilisateurs dans une démarche Green IT

Episode 04 : Green IT, une source d’économies et d’innovation

Episode 05 : Stratégie GreenIT : Bien peser le choix du matériel

Episode 06 : Maîtriser la fin de vie de son matériel IT

Episode 07 : La société de la Tour Eiffel fait confiance à Sextant pour optimiser son efficacité énergétique

Episode 08 : 25 mesures sénatoriales pour une société numérique plus verte

Episode 09 : Le dur métier des DSI de « smart city »

Episode 10 : Un algorithme pour optimiser l’éco-conception d’un site

Episode 11 : Ekwateur capitalise sur les services AWS pour réduire sa pollution numérique