17 mars 2020… La France est confinée dans l’urgence. En première ligne, les DSI doivent faire face à la crise et assurer la poursuite d’activité de leur entreprise dans un climat très anxiogène et malgré la distanciation. Retour sur leurs témoignages recueillis dans le feu de l’action…

La pandémie bouleverse le fonctionnement des entreprises. Celles-ci doivent se réorganiser pour s’adapter à la situation et permettre à des collaborateurs confinés de continuer de travailler. Les solutions passent par les outils numériques bien sûr mais reposent également sur des initiatives originales.

Durant ces semaines de confinement, plusieurs DSI ont accepté nos invitations à raconter comment ils vivaient cette période singulière.

En cette période de pause estivale, nous vous invitons à retrouver ces témoignages exceptionnels et exclusifs qui sont toujours aujourd’hui riches d’enseignements alors que la crainte d’une seconde vague est encore  :

Malika Pastor, Colliers International

Notre « DSI For Good » de l’année, Malika Pastor, DSIN de Colliers International, a été la première à témoigner. Colliers International avait déjà transformé son SI en le simplifiant et en le partageant afin de favoriser le décloisonnement et d’offrir agilité et rapidité. Il était donc adapté à la nouvelle donne. Le télétravail avait été mis en place deux ans auparavant. Et la dématérialisation des flux documentaires réalisée pour automatiser les tâches chronophages s’est révélée un atout fort. Malika rappelle qu’ « en aucun cas, l’IT ne peut être la cause d’une contre-performance de l’entreprise en situation de pandémie ». Elle nous explique comment la DSI s’est réorganisée pour tenir compte des contraintes personnelles de chaque membre, comment un rituel quotidien de contacts virtuels s’est instauré, quels outils ont été mis en œuvre et pourquoi les préoccupations écologiques ne doivent pas être mises entre parenthèses…

Découvrez l’interview de Malika Pastor

Guillaume Ors, DSIN de la Ville de Versailles

Fonceur, féru de nouvelles technologies et d’innovations, Guillaume Ors a été consacré « DSI Open » de l’année 2018 par IT For Business. Le DSIN de la Ville de Versailles et de la Communauté d’agglomération Versailles Grand Parc témoigne des initiatives originales mises en place par ses équipes à commencer par « la salle de pause-café virtuelle ». Bien avant la crise, la DSI avait anticipé les nouveaux usages collaboratifs et les besoins techniques qu’ils engendraient. « Peu importe que l’on soit un organisme public ou une entreprise privée, avec les bons outils, la continuité opérationnelle est possible, rappelle Guillaume Ors. Les entreprises dans lesquelles ce télétravail ne fonctionne pas sont souvent celles qui n’ont pas suffisamment anticipé les besoins techniques en connexions VPN, en matériels, en outils, en bande passante ». 

Découvrez l’interview de Guillaume Ors

Frédéric Duflos, DSI de Polyexpert

Risques, sinistres et crises… Polyexpert connaît les situations exceptionnelles. L’entreprise accompagne assureurs, courtiers et entreprises dans la gestion globale de leurs risques. Frédéric Duflos, nous explique les actions entreprises pour permettre à ses collaborateurs de continuer d’agir et aider les sinistrés en cette période particulière. Une solution maison « visio-expertise » s’est révélée un atout majeur pour la poursuite d’activité en confinement. « Le groupe a une nature décentralisée, la DSI a donc l’habitude de travailler à distance » explique Frédéric. Toutefois, l’attention sur les risques cyber s’est intensifiée durant le confinement.

Découvrez l’interview de Frédéric Duflos

Bouchaïb Hadeg, DSI de la Ville de Pantin

Même en période pandémique, les services aux citoyens ne s’arrêtent pas. La Ville de Pantin a, comme toutes les autres collectivités territoriales de France, activé son PCA. Priorité est donnée aux activités à distance particulièrement dans les domaines de la santé et du social : « nous avons réorienté l’activité de l’équipe DSI et changé nos méthodes de travail pour pouvoir fournir ces capacités, service par service, application par application, tout en veillant aux aspects de sécurité » explique Bouchaïb Hadeg, DSI de la Ville de Pantin. « À la DSI, cette période nous enseigne à être encore plus agiles, notamment sur la façon de reprioriser les projets en fonction du contexte. Elle est également révélatrice de talents et, par l’élan de solidarité qu’elle a suscité, de la polyvalence de certains de nos collaborateurs » explique-t-il.

Découvrez l’interview de Bouchaïb Hadeg

Laurent Husson, DSI de Air Tahiti Nui

DSI coup de cœur de l’année , Laurent Husson est le DSI de Air Tahiti Nui, principal transporteur aérien desservant la Polynésie française. Le Covid-19 s’est traduit en Polynésie française par la mise en confinement de la population et par un arrêt des vols commerciaux domestiques et internationaux. Mais la compagnie et sa DSI n’en sont pas pour autant à l’arrêt. « Nous avons revu notre plan d’actions pour nous focaliser sur le maintien en sécurité et en conditions opérationnelles de nos infrastructures et de nos plateformes. Dans ce contexte de réduction des capacités disponibles, nous avons affecté prioritairement nos ressources sur les projets ne nécessitant pas une forte interaction entre la DSI et les directions métiers » explique Laurent Husson. Par     ailleurs, « l’extension du télétravail a accéléré l’appropriation des outils mis à la disposition des utilisateurs (Teams, Office 365…) qui développent ainsi leur culture digitale par la pratique ».

Découvrez l’interview de Laurent Husson

Vincent Ravoux, DSI de la Cnaf

La Caisse nationale des allocations familiales est chargée, via sa centaine de caisses locales (les Caf), du service des allocations familiales, de l’action sociale en direction des familles, du service des aides personnalisées au logement, et du service de certains minimaux sociaux (RSA, allocations aux handicapés, etc.). Sa DSI, sous la houlette de Vincent Ravoux a été confrontée à trois défis urgents : assurer les connexions aux outils métiers, répondre aux exigences gouvernementales en matière de prolongation des droits, et la sécurité dans une période propice aux escroqueries.
« Cette période de télétravail forcé et de collaboration distante représente un vrai booster de notre digitalisation » constate par ailleurs Vincent Ravoux pour qui maintenir la cohésion d’équipe est l’un des grands défis posés par le confinement.

Découvrez l’interview de Vincent Ravoux

Henri Adreit et Sylvain Coquio, Manutan

Grand fournisseur européen de produits et services aux entreprises, des fournitures de bureau aux équipements informatiques et aménagements, Manutan compte aujourd’hui 25 filiales dans 17 pays d’Europe et plus de 2 200 collaborateurs. Henri Adreit, Directeur de la Transformation Digitale et Sylvain Coquio, DSI de transition, expliquent comment la crise a conduit à une accélération des projets liés à la sécurité et une refocalisation sur les multiples facettes du site de e-commerce. Une belle infrastructure VDI a été un atout dans le contexte de crise même si des ajustements ont dû être réalisés avec des collaborateurs multipliant les Webinars depuis leur poste virtualisé. Digitalisation accélérée de tous les canaux, refontes des processus d’approvisionnement, dématérialisation de la facturation, réunions virtuelles, les actions entreprises sont nombreuses. Mais le télétravail fonctionne bien « les équipes respectant même presque plus les horaires de réunion à domicile qu’au bureau ! »

Découvrez l’interview de Henri Adreit et Sylvain Coquio

Jalal Boularbah, DSI de GPS&O

Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) est la plus grande communauté urbaine de France avec quelque 405 000 habitants répartis dans 73 communes des Yvelines. C’est aussi la première collectivité locale à avoir mis 100 % de son système d’information dans le cloud. Pour Jalal Boularbah, son directeur systèmes d’information et usages numériques, ce choix s’est avéré judicieux pour gagner en résilience et surmonter la crise actuelle. « La crise sanitaire nous a surtout permis d’opérer un « stress test » de notre organisation » explique Jalal Boularbah. « La DSI a montré qu’elle était plus que jamais mobilisée pour accompagner les utilisateurs. Les techniciens de proximité qui interviennent habituellement sur site ont su s’adapter et faire évoluer leur métier pour assurer le support à distance ». Pour couper court aux frustrations et maintenir le lien social, la DSI, attentive au bien-être des équipes sur la durée, a organisé une « caméra-café » quotidienne. Par ailleurs, Jalal constate que « la situation actuelle nous humanise. Avec le confinement, notre intimité est envahie par la sphère professionnelle et vice-versa. Cela suppose de la bienveillance et un changement de posture du manager en passant d’un management de contrôle à un management de résultats. »

Découvrez l’interview de Jalal Boularbah

Arnaud Hauwelle, Directeur de l’Innovation numérique et des systèmes d’information de la Ville de Villepinte

La commune de Villepinte compte environ 40 000 habitants. Afin d’optimiser la maitrise de ses dépenses, la ville a préféré des infrastructures déployées en interne qui s’inscrivent dans une démarche GreenIT. Elle a ainsi opté en 2014 pour le client léger, un choix VDI dont Arnaud Hauwelle – Directeur de l’Innovation numérique et des systèmes d’information de la Ville de Villepinte –  se félicite particulièrement durant cette crise sanitaire. « Grâce au VDI, nous n’avons mis que 3 jours pour nous adapter au télétravail » explique-t-il. Il a fallu revoir des processus qui n’étaient pas entièrement dématérialisés et acquérir de nouvelles licences pour le central téléphonique afin de basculer les appels vers les agents à domicile. Une crise qui a accéléré l’adoption du télétravail comme l’explique Arnaud Hauwelle : « Nous menions déjà une réflexion sur le sujet avant la crise et je pense que nous allons capitaliser sur ce que nous venons d’apprendre pour l’adopter durablement. »

Découvrez l’interview de Arnaud Hauwelle