Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

RGPD : Premier bilan de la CNIL

Écrit par  Laurent Delattre , jeudi, 27 septembre 2018 21:12 , SÉCURITÉ.
RGPD : Premier bilan de la CNIL

Quatre mois après l’entrée en vigueur du RGPD, la CNIL dresse un premier bilan finalement plutôt positif estimant que le nouveau règlement a fait évoluer les mentalités des professionnels et des particuliers.

Quatre mois que le nouveau règlement général européen pour la protection des données (RGPD) est en fonction. Si de nombreuses études parallèles montrent que les entreprises sont plutôt en retard dans son application pratique, la CNIL dresse quant à elle un premier bilan positif estimant que particuliers et professionnels se sont emparés de ce nouveau cadre.

Du côté des professionnels et entreprises, certains chiffres sont assez parlants :

- 24 500 organismes ont désigné un délégué à la protection des données.
- 3 millions de visites sur le site dédié de la CNIL depuis mai 2018.
- 150 000 téléchargements du fameux « modèle de registre simplifié » listant risques et mesures.

Côté des particuliers, les plaintes ont augmenté de 64% depuis l’entrée en vigueur pour atteindre les 3 767 plaintes en 4 mois. On notera au passage que comme prévu deux organismes de consommateurs ont immédiatement saisi la CNIL de plaintes collectives dès l’entrée en application :
- La Quadrature du Net qui vise les pratiques en ligne de Google, Amazon, Facebook, Linkedin et Apple.
- NOYB : qui vise Android (et donc Google) et les conditions d’utilisation des services Google intégrés à l’OS.

Parallèlement, la CNIL confirme avoir reçu 600 notifications de violations de données (soit une moyenne de 7 par jour pour l’essentiel émises par les entreprises ayant subi ces violations) représentant 15 millions de personnes aux profils dérobés !

Bref, la sauce semble prendre et la commission ne compte pas lâcher la pression. Elle va mettre en place 3 nouveaux référentiels (gestion de clients-prospects, ressources humaines, vigilances sanitaires), elle veut définir un nouveau règlement-type pour la biométrie, elle finalise une procédure de certification des DPO et s’apprête à diffuser une dizaine de codes de conduite ainsi qu’un MOOC. Sans compter les enquêtes en cours engendrées par toutes les plaintes enregistrées...

 

Connectez-vous pour commenter