Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
BUSINESS

Cegedim conclut une année difficile

vendredi, 24 mars 2017 20:02

Les éléments défavorables se sont accumulés en 2016 pour Cegedim. L’éditeur vient de publier des résultats 2016 qui s’en ressentent. En dehors du chiffre d’affaires qui a progressé de 3,4 %, à 440,8 M€, tous les autres indicateurs sont dans le rouge. Ainsi, l’Ebitda a reculé de 21,8 %, à 61,4 M€, et l’Ebit courant de 43,7 %, à 27,1 M€. La marge n’a atteint que 13,9 % en 2016, contre 18,4 % en 2015. À noter que près de 72 % de ce recul a été enregistré au cours du 1er semestre de l’exercice.

Parmi les éléments expliquant ces mauvais chiffres figurent le basculement vers le SaaS, d’importants investissements, des éléments exceptionnels négatifs, les coûts liés au déménagement du siège social du groupe, mais aussi une amende de 4,6 M€. L’ensemble participe à l’enregistrement d’une perte de 25,6 M€ sur l’année, contre un bénéfice de 19,5 M€ en 2015. Cela n’empêche toutefois pas la direction d’être confiante pour l’exercice en cours, sur lequel elle espère générer une croissance comprise entre 4 % et 6 % à taux de change et périmètre constants. Mieux, elle estime qu’en 2018 elle récoltera les fruits de ses investissements qui concernent, entre autres, les rachats de BMS et de Futuramedia Group, spécialiste de l’affichage en pharmacie.

Apple met la main sur DeskConnect

vendredi, 24 mars 2017 19:49

C'est surtout l'application développée par la start-up qui intéressait la firme de Cupertino, l’amenant à ce rachat. Baptisée Workflow, la technologie conçue par DeskConnect permet d'automatiser une séquence d'actions, assurant à l'utilisateur de réaliser une tâche complexe d'un simple clic. Elle est dorénavant disponible gratuitement sur l'Apple Store, pour les iPhone, iPad et Apple Watch. Plus de 200 actions sont proposées, compatibles avec les apps d'Apple, mais aussi avec des apps tierces (Facebook, Twitter, Dropbox, etc.).

Concrètement, avec Workflow, les utilisateurs ont notamment la possibilité de récupérer toutes les images d'une page Web, d'envoyer un SMS prédéfini à un contact précis, de créer un fichier PDF à partir d'un contenu Internet, etc. Pour l'avenir, Apple évoque une intégration plus poussée de l'outil dans iOS, et une éventuelle association avec Siri.

Dell vient d’annoncer le rachat de ManyWho, une plateforme cloud unifiée. Le groupe continue ainsi à renforcer Boomi, son entité consacrée au PaaS (Platform as a Software). En début d’année, cette dernière s’est dotée d’un nouveau vice-président, David Tavolaro, avec pour mission de créer un réseau mondial de partenaires. Dans le même temps, trois seniors ont été recrutés pour épauler la direction interne des ventes et les réseaux locaux.

Spécialisée dans l’intégration d’applications et de données, ManyWho devrait permettre à la plateforme de Dell de faire un véritable bond en avant dans ces domaines. En plus d’une culture cloud-native commune, la direction de Dell fait valoir d’importantes synergies pour expliquer ce rachat. Elle a notamment évoqué les possibilités ouvertes par les applications de workflow pouvant être créées grâce à ManyWho. Toujours selon la direction, l’automatisation des processus métiers et la connexion renforcée entre clients, employés et systèmes centraux permises une fois associées à l’offre de Boomi relèveront les défis de l’informatique hybride.

Fujitsu mise sur l'innovation française

mercredi, 15 mars 2017 22:04

Les entreprises françaises ont su séduire le constructeur japonais. Ce dernier vient d'annoncer un investissement de plus de 50 M€ sur 5 ans pour soutenir la transformation digitale dans l'Hexagone. Cette somme devrait notamment financer la création d'un centre de R&D, le Drahi X-Novation Center, situé au sein de l'incubateur de l'École Polytechnique. Il sera dédié aux technologies d'intelligence artificielle.

Le président de Fujitsu, Tatsuya Tanaka, explique que le groupe souhaite renforcer les liens entre la France et les entreprises japonaises en multipliant les partenariats avec les entreprises technologiques majeures du pays. La firme évoque ainsi un partenariat de 3 ans avec l'INRIA, dans le but de créer un laboratoire commun dédié au deep learning. Elle affirme aussi vouloir renforcer sa coopération avec les start-up françaises les plus prometteuses.

Intercloud à la conquête de l'Europe

dimanche, 12 mars 2017 22:06

L'opérateur de cloud français vient de réaliser une nouvelle levée de fonds de 10 M€. Cette somme a été financée par ses investisseurs historiques, CapHorn Invest et Ventech, mais aussi par Hi Inov et Bpifrance, qui font ainsi leur entrée au capital. L'opération doit permettre à la start-up de conquérir de nouveaux marchés européens, notamment au Royaume-Uni, en Belgique et en Suisse. Ces fonds vont également servir à financer le développement de sa Cloud Delivery Platform et à étoffer son offre de services en termes de sécurité.

Pionnier de la connectivité dédiée au cloud et fort d'une quarantaine de clients parmi lesquels Société Générale et Schneider Electric, Intercloud repose sur des bases solides. En parallèle, le français a su établir plusieurs partenariats stratégiques avec les principaux fournisseurs de solutions dans le nuage (Google, Microsoft, AWS, Salesforce.com, etc.).

La firme de Palo Alto vient de mettre 1,2 Md$ sur la table pour acquérir Nimble Storage, un pure player du stockage flash. Cette opération porte la valeur de l'action Nimble Storage à 12,50 $. Avec ce nouvel investissement, HPE renforce clairement sa position sur le marché du flash, un secteur qui a progressé de façon exponentielle (+61,2 % sur un an, selon IDC).

Le rachat de Nimble Storage devrait relancer les ventes d'HPE liées à l'activité stockage, qui vient d'accuser une baisse de 13 % et se chiffre aujourd'hui à 730 M$. HPE peut également faire valoir un second atout : InfoSight, la plateforme de Nimble. Celle-ci est conçue pour le diagnostic et la prévention des pannes au sein des baies de stockage.

L'éditeur vient de débourser 614 M$ pour acquérir Veracode et ainsi mettre la main sur sa plateforme SaaS. Celle-ci permet de sécuriser les applications dès le début du développement. La technologie inclut notamment des tests statiques et dynamiques, et des fonctionnalités d'e-learning pour l'identification et l'éradication rapide des vulnérabilités afin d'accélérer les développements.

L'opération doit être finalisée au 1er trimestre 2018. Elle permettra à CA Technologies de renforcer sa position sur le marché de la sécurisation du DevOps. Selon Gartner, le contexte s'y prête : la majorité des entreprises prévoit d'intégrer une solution de recherche automatique de failles dans leurs projets DevOps. De son côté, Veracode, qui possède déjà un portefeuille de 1 400 clients à travers le monde, pourra cibler davantage de grands comptes.

Pointnex est le nom de la nouvelle entité créée par HPE pour accompagner les entreprises dans leur transformation digitale et favoriser l'adoption des technologies émergentes. La firme de Palo Alto souhaite notamment apporter son savoir-faire autour des technologies liées au cloud, à l'informatique hybride, à l'IoT et au big data. Dirigée par Ana Pinczuk (ancien cadre chez Veritas), la branche regroupe les activités conseil et support d'HPE.

Près de 25 000 experts à travers le monde, salariés du groupe, sont mobilisés pour définir la feuille de route et les choix technologiques les plus adaptés aux besoins de chaque entreprise. L'offre de service de cette nouvelle division regroupe conseils, mise en œuvre et services d'exploitation pour soutenir les entreprises dans toutes les étapes de leur migration.

Du nouveau à la direction de Cegid. Patrick Bertrand va céder sa place à l’ancien PDG de Sage France et ancien président de Sage Americas, Pascal Houillon. Selon la direction, cette succession s’inscrit dans le cadre de l’accord ayant conduit à l’entrée au capital des deux fonds d’investissement composant le consortium Claudius : Silverlake et AltaOne.

Le changement intervient alors que les résultats financiers sont favorables. Sur l’ensemble de l’année 2016, Cegid a vu son chiffre d’affaires progresser de 9,1 %, à 307,6 M€. Moteur de cette croissance, le SaaS pèse pour environ 30 % du CA, soit 92,5 M€. Il est en hausse de 28 % en croissance organique. Le bénéfice net s’établit, lui, à 28,6 M€. Sans surprise, Cegid est donc en confiance pour débuter l'année avec une nouvelle direction. L’éditeur prévoit au minimum 4 % de croissance en 2017.

 

L'équipementier de Santa Clara a dépensé 105 M$ cash pour mettre la main sur la jeune société israélienne. En jeu : une solution d'analyse comportementale dotée de capacités d'apprentissage, conçue par LightCyber. Celle-ci repose non seulement sur les données qui transitent sur le réseau, mais aussi sur des profils d'utilisateurs.

L'acquisition étant d'ores et déjà finalisée, la technologie devrait rapidement être intégrée à la plateforme de Palo Alto pour en renforcer la sécurité et limiter les attaques. Avec cette nouvelle corde à son arc, l’entreprise souhaite en effet améliorer la prévention des menaces en détectant les anomalies, et identifier les attaques très sophistiquées. La firme devrait proposer ces nouvelles fonctionnalités d'ici la fin de l'année, via une offre d'abonnement dédiée.

 

Page 1 sur 120

ABONNEMENT NEWSLETTER

APPLI IT FOR BUSINESS

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

NOUS SUIVRE