Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
BUSINESS

L’éditeur Tibco Software vient de racheter l’activité de virtualisation de données de Cisco, et les services de support et conseil qui l’accompagnent. Le spécialiste des solutions d’intégration et d’analyse de données vient ainsi compléter son offre de logiciels analytiques. Avec cette acquisition, il ambitionne d’accélérer la mise en œuvre de projets analytiques mêlant données traditionnelles, big data et données issues du cloud.

La solution (exploitée par Cisco depuis le rachat de Composite Software en 2013) permet d'accélérer les analyses grâce à l’utilisation d’une couche de données virtuelle qui ne nécessite pas de data warehouse. Les clients de la plateforme Spotfire de Tibco devraient rapidement bénéficier de cette technologie. Cisco, lui, déclare vouloir recentrer ses activités autour du monitoring d’applications et d’opérations IT.

Après l’acquisition en 2016 d’Anthelio Healthcare Solutions pour 275 M$, le groupe français vient de finaliser le rachat de trois nouvelles sociétés spécialisées dans l'e-santé. Conduent’s Breakaway Group, Conduent’s Healthcare Provider Consulting et Pursuit Healthcare Advisors sont toutes les trois basées aux États-Unis. Elles devraient permettre à Atos de générer plus d'1 Md€ de revenus sur ce seul secteur de la santé.

Sur le plan humain, ce sont 400 nouveaux consultants qui vont rejoindre les équipes de l’entreprise basée à Bezons. Atos entend ainsi occuper une position centrale sur le marché en pleine expansion de l’e-santé. Pour cela, le groupe travaille à la fois à l’adoption des technologies par le plus grand nombre et à la rationalisation des coûts des prestataires de santé et des traitements donnés aux patients. Aucun montant n’a été communiqué pour cette triple acquisition.

ServiceNow s’offre Telepathy

jeudi, 05 octobre 2017 22:01

Après DxContinuum et Qlue, la société vient d’acquérir le californien Telepathy. Au-delà d'être intégrée au groupe, Telepathy va devenir son agence de design. ServiceNow aurait été très favorablement impressionnée par la volonté des dirigeants de ne pas voir leur culture d’entreprise détruite par un rachat. Ainsi, en lui offrant une position centrale au sein du groupe, ServiceNow souhaite que cette culture se répande dans le reste de sa galaxie.

Spécialiste de la création d’interfaces et d’expériences utilisateurs (UX), Telepathy compte à ce jour 45 employés. L’entreprise a su séduire de grands noms. De quoi renforcer encore le chiffre d’affaires de ServiceNow qui devrait progresser de 37 % sur l’année 2017 pour atteindre 1,9 Md$. Aucun montant n’a été communiqué concernant cette transaction.

Le groupe français a annoncé le rachat de Siemens Convergence Creators (CVC) pour un montant qui reste inconnu. Atos s’est déjà offert la division informatique du groupe allemand pour 850 M€ en 2010 et la société Unify (anciennement Siemens Enterprise Communications) pour 340 M€ en 2015. Toutefois, Siemens possède 11,9 % du capital d’Atos. Cet élément explique, au moins en partie, la grande proximité des deux entreprises.

Avec ce dernier rachat, le français souhaite renforcer et élargir son offre de solutions de cybersécurité et de communication. Implantée dans dix pays, la société CVC emploie près de 800 personnes. Cette présence internationale devrait renforcer celle d’Atos sur le marché mondial du numérique.  

Teamwork s’offre un pure player AWS

mercredi, 04 octobre 2017 20:06

Le spécialiste suisse de SAP investit dans Corexpert, une petite entreprise lyonnaise forte de la certification AWS Advanced Consulting Partner. C’est ce savoir-faire de Corexpert autour de la plateforme cloud qui a attiré Teamwork. Le suisse détient désormais trois quarts du capital de l’entreprise d’Alexis Daguès, qui conserve son poste de directeur général.

Il s’agit d’une opération gagnant-gagnant pour les deux sociétés qui ont déjà collaboré ensemble à maintes reprises. L’acquisition de Corexpert va permettre à Teamwork de renforcer ses compétences en termes d’intégration SAP sur AWS. Le suisse ambitionne en effet de décrocher la certification AWS Premier Partner, soit le plus haut label du secteur. Corexpert bénéficiera, lui, du savoir-faire de son acquéreur en matière d’infrastructures IT : l’entreprise doit aujourd’hui faire face aux nouveaux besoins de ses clients, orientés vers le cloud hybride.

De nouveaux objectifs pour Econocom

mercredi, 04 octobre 2017 19:20

Après Horizon et Mutation, le nouveau plan stratégique du groupe se nomme e for excellence. Celui-ci définit les grandes lignes que suivra le groupe pour la période 2018-2022. L'objectif est de taille : doubler le résultat opérationnel courant pour atteindre 300 M€, avec une marge de 7,5 %. Selon le document, le chiffre d’affaires devra atteindre 4 Md€, soit une croissance annuelle moyenne prévisionnelle d’environ 7 %.

Pour y parvenir, la direction évoque quatre grands leviers comprenant le renouvellement de l’ensemble des offres des activités détenues à 100 % par l’entreprise. Celles-ci sont regroupées sous le nom de Planète Econocom. Viendront aussi le développement des relais de croissance s’appuyant sur les points forts d’Econocom et l’exécution des plans de croissance des PME dites satellites de la Planète. Le quatrième levier correspond à la poursuivre de la politique de rachat déjà bien engagée dans des secteurs clés comme l’IoT ou l’analyse des données.

L’IAM (Identity and Access Management, pour gestion de l’identité et des accès) fait l'objet de toutes les convoitises. Quelques jours seulement après le rachat de Gigya par SAP, Google s'intéresse à son tour à ce domaine en prenant le contrôle de Bitium, un spécialiste de la gestion de l’identité et des accès.

Considérée par Gartner comme l’une des solutions à suivre sur le secteur, la technologie de Bitium permet la gestion des accès utilisateurs aux applications Web SaaS des entreprises. Parmi celles-ci figurent les solutions de partage de Box et Dropbox, et les solutions CRM de Salesforce. De quoi convaincre Google que Bitium est à même de fournir une solution complète pour la gestion des comptes et des identités, couplée à un outil SSO compatible avec les environnements cloud et mobile. Aucun montant n’a été rendu public quant à cette acquisition.

SAP renforce Hybris en rachetant Gigya

mardi, 26 septembre 2017 23:39

L’éditeur allemand vient d’annoncer le rachat de la start-up californienne Gigya, spécialisée dans la gestion des identités et des accès. Elle sera d’ici peu fusionnée avec Hybris.

Comptant aujourd’hui 700 entreprises clientes dont de nombreux très grands comptes, cette société devrait permettre à la suite de SAP d’élargir sa palette de compétences pour se positionner solidement sur le marché encore en développement de l’identité. Avec les 1,3 milliard d’identités qu’elle gère et les données qu’elle recueille sur la base du consentement, SAP entend permettre à ses utilisateurs de mieux profiler leurs clients et d’en convertir de nouveaux grâce à des informations plus précises. De quoi étoffer et renforcer les outils offerts par SAP Hybris.

Aucun montant n’a été communiqué quant à cette transaction.

Google s’offre une nouvelle activité mobile

vendredi, 22 septembre 2017 18:07

Malgré la déconvenue liée à Motorola Mobility, la firme de Mountain View a décidé de retenter l’expérience : elle jette cette fois-ci son dévolu sur la division mobile d’HTC. Moyennant 1,1 Md$, près de 2 000 ingénieurs et designers vont rejoindre les rangs de Google. L’industriel, quant à lui, conservera ses usines. L’opération arrive à pic pour HTC, en proie à de sérieuses difficultés financières depuis plusieurs mois.

Partenaires de longue date, les deux sociétés ont déjà collaboré à maintes reprises dans la conception de téléphones tels que le HTC Dream, le Nexus One ou plus récemment le Pixel. Le fabricant taïwanais dispose aujourd’hui de toute une gamme de matériels estampillés Google et prévoit une nouvelle génération de produits pour début octobre. Par ailleurs, il travaille déjà sur le successeur du HTC U11 et envisage de s’intéresser de plus près aux domaines de la réalité virtuelle et augmentée, de l’intelligence artificielle et de l’IoT.

Econocom se renforce sur la data avec Biboard

vendredi, 22 septembre 2017 17:56

Nouvelle prise pour Econocom. Le groupe français vient d’annoncer le rachat de Biboard. Également française, cette entreprise s’est fait un nom grâce à ses solutions de Business Intelligence (BI). L’une d’entre elles permet aux entreprises clientes ainsi qu’à leurs partenaires, clients et fournisseurs de visualiser les données via des tableaux de bord en ligne.

Avec cette acquisition, Econocom entend renforcer son positionnement sur le marché de l’analytique et du Big Data, considéré comme extrêmement porteur par l’ensemble des analystes. Le groupe n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai dans ce domaine puisqu’il s’est associé en juin dernier avec Tibco Software, un important fournisseur de solutions d’intégration et de BI. Une stratégie que la direction d’Econocom qualifie de montée en valeur. Au total, 90 % des effectifs de Biboard seront conservés. Aucun montant n’a été communiqué pour la transaction.

Page 1 sur 127