Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
La rédaction

La rédaction

Microsoft s'offre Cycle Computing

jeudi, 17 août 2017 23:42

Microsoft vient de frapper un grand coup dans le monde du HPC, ou calcul de haute performance. La firme de Redmond a annoncé le rachat de Cycle Computing, un spécialiste du sujet ayant développé une solution d’orchestration dans le cloud compatible avec Azure, Google Cloud et Amazon Web Services (AWS). L’entreprise a déjà su séduire des sociétés venant de secteurs aussi variés que la biotechnologie, l’assurance, le divertissement, les médias et les services publics. C’est notamment cette diversité qui a séduit Microsoft. Le groupe considère que le HPC peut avoir un impact positif dans tous les domaines, notamment ceux impliquant des problèmes complexes dont la réponse passe par l’utilisation d’une grande puissance informatique.

Si ce rachat constitue indéniablement une bonne nouvelle pour Microsoft, ce n’est pas le cas pour Google et AWS. En effet, si Redmond ne souhaite pas exclure les clients des autres supports, les prochaines versions de la solution Cycle Computing seront recentrées autour d’Azure. Le montant de l’opération n’a pas été rendu public.

Le service de messagerie créé par des étudiants du MIT et Harvard et qui a construit son identité sur la sécurité vient de lancer des offres à destination des entreprises. Nés dans le sillage des révélations d’Edward Snowden et de la grande prise de conscience mondiale sur la surveillance qu’elles ont engendrée, les services de ProtonMail se limitaient jusque-là à de la fourniture d’adresses e-mail chiffrées de bout en bout, d’espaces de stockage et de noms de domaine. Avec cette nouvelle offre, la société propose des outils de management visant à rendre plus facile la gestion des différents comptes, mots de passe et stockages via un hub.

Toutefois, l’absence de plusieurs outils est pointée du doigt, notamment concernant la migration des données. La direction a annoncé le développement en cours d’un tel produit. Malgré tout, si ce lancement semble donc encore à améliorer, il est indéniable que les entreprises sont en pleine prise de conscience quant à ces problématiques particulières de cybersécurité.

Les tests continus encore sous-exploités

mercredi, 16 août 2017 23:43

Bien que la plupart des entreprises et administrations dans le monde considèrent que l’automatisation des tests logiciels soit indispensable, elles ne sont que 20 % à réellement la mettre en place. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée au printemps dernier par le cabinet Freeform Dynamics, à la demande de CA Technologies. Ce rapport révèle que les processus manuels, pourtant jugés archaïques, sont encore très présents en entreprise.

Le manque d’outils dédiés (génération de scénarios, exécution de tests, gestion de données de test, etc.) fait partie des problématiques évoquées. La motivation ne fait toutefois pas défaut : 63 % des sondés souhaiteraient une approche plus moderne, composée de développement agile et de livraison continue. En parallèle, les entreprises ayant mis en place des tests continus se disent bien plus confiantes dans leur capacité et leur qualité de production, sans compter un ROI plus rapide.

Le célèbre groupement fondé par Google et soutenu par Linux vient d’être rejoint par Amazon Web Services (AWS). Le groupe a pris le statut de membre platine, le plus haut qui soit. Le spécialiste mondial du cloud public y retrouve notamment Twitter, Red Hat, Docker, eBay, Goldman Sachs, Intel et Microsoft. L’objectif d’AWS n’a rien à voir avec la seule volonté de rejoindre un club. La direction a au contraire annoncé sa volonté de s’investir activement dans différents projets comme Containerd, Linkerd, Container Networking Interface (CNI) mais aussi dans Kubernetes.

Pour ce dernier, AWS n’a pour l’instant annoncé qu’une participation au blog et au code, malgré le fait que cet outil est soutenu et observé avec la plus grande attention par certains des plus grands groupes du monde, dont Google. Plus étonnant encore, AWS est de fait l’un des principaux hébergeurs de déploiements Kubernetes en raison d’une forte utilisation de cette technologie parmi ses clients.

L’éditeur britannique lance une nouvelle version de sa solution de cybersécurité. Celle-ci peut désormais gérer de façon autonome les incidents détectés en environnement cloud. En cas d’attaque, le module Antigena d’Enterprise Immune System V3 peut bloquer automatiquement l’accès à des données sensibles stockées dans le nuage. L’outil peut également intervenir directement au niveau des firewalls pour arrêter la progression de l’assaillant. De plus, cette V3 supporte nativement les systèmes de partage des menaces STIX et TAXII, grâce auxquels elle peut adapter ses défenses.

Ses capacités de machine learning lui confèrent plus d’autonomie et renforcent son système de détection des menaces. Pour agir au plus vite, les responsables SI peuvent compter sur les rapports automatisés, et sur une vue d’ensemble de l’infrastructure via un tableau de bord dynamique. Cette version s’accompagne d’une application mobile qui permet de recevoir les alertes en temps réel.

D’après une étude mondiale du cabinet spécialisé Gartner, 75 % des entreprises se disent prêtes à dépenser des sommes plus importantes pour la 5G que pour les technologies actuelles. Le secteur des télécommunications fait largement partie de cette majorité, quand l’industrie ou les services publics se situent globalement du côté de ceux qui peinent à investir plus. Bien que globalement positif, ce constat est toutefois noirci par une incompréhension de cette nouvelle norme et de son impact. Ainsi, seules 37 % des entreprises répondantes considèrent que la 5G apportera de nouvelles opportunités de business, contre 8 % qui y voient un facteur d’économie potentielle. Enfin, 59 % des interrogés évoquent une simple évolution technologique.

Plus étonnant encore, 57 % des entreprises ayant participé à cette étude tablent sur la 5G pour satisfaire leurs ambitions en matière d’objets connectés, alors que la technologie actuelle possède les moyens d’assurer leur déploiement, au moins jusqu’à ce que la 5G soit totalement disponible. Gartner estime que des alternatives à la 5G seront proposées avant cette échéance et à des prix plus faibles. De plus, la nouvelle norme sera vraisemblablement limitée à des usages spécifiques comme le traitement de très grosses densités de données et la nécessité de faibles vitesses de latence.

 

L’éditeur de solutions de sécurité WatchGuard acquiert Datablink, une société spécialisée en systèmes d’authentification avancée. Les technologies développées par Datablink vont permettre à WatchGuard d’étendre son offre : dès l’an prochain elle proposera une authentification multifacteurs en mode cloud, adaptée au budget des PME et aux entreprises distribuées.

Cette offre cloud sera également à disposition des partenaires de WatchGuard (distributeurs et fournisseurs de services). Ceux-ci pourront alors enrichir leur propre catalogue de services cloud avec des fonctions d’authentification haute performance. Les autres produits conçus par DataBlink resteront sur le marché. Bien qu’elle soit désormais sous l’égide de WatchGuard, la société conservera son indépendance. Son CEO, Alexandre Cagnoni, ambitionne d’agrandir sa clientèle grâce aux différents partenaires VAR et MSP de son nouveau propriétaire.

Red Hat optimise son stockage avec Permabit

vendredi, 11 août 2017 22:13

Le spécialiste de l’open source annonce le rachat de Permabit. Ce dernier a développé des technologies de décompression, de déduplication et de provisionnement léger. Elles permettront de renforcer en profondeur les offres de stockage de Red Hat. Or, c’est une problématique dont l’importance ne cesse de croître avec l’augmentation des volumes de données que les entreprises ont besoin de traiter et de gérer. Ces outils sont particulièrement adaptés aux infrastructures hyper convergées dont la popularité augmente elle aussi fortement.

L’ensemble des produits de Permabit vont être intégrés à la plateforme Red Hat Enterprise Linux et viendront améliorer ses offres OpenShift, Container Platform, Storage et OpenStack Platform. Sans surprise, l’ensemble de ces solutions passera en open source dès qu’elles auront rejoint la galaxie Red Hat.

Après les annonces d’AMD, la riposte du fondeur n'a pas tardé : les nouvelles puces Core i9 seront commercialisées dès la fin du mois. En concurrence directe avec les tout derniers processeurs Threadripper d’AMD, elles présentent des fréquences plus faibles que celles de son rival : elles varient entre 2,6 GHz et 3,1 GHz selon le nombre de cœurs (de 12 à 18). Cette nouvelle génération de puces se distingue par la technologie Turbo Boost 3.0 intégrée, qui permet de pousser les performances au-delà de ce que propose AMD (jusqu’à 4,4 GHz, contre 4 GHz pour les Threadripper).

Par ailleurs, les i9 s’avèrent plus économes en énergie (165 W au maximum, contre 180 W du côté d’AMD). Les prix annoncés par Intel demeurent en revanche bien plus élevés que chez la concurrence : 999 $ HT pour le modèle d’entrée de gamme (7920X) et 1.999 $ HT pour le plus performant (7980XE).

 

Selon la dernière étude de Kaspersky, 46 % des incidents de sécurité sont provoqués par l’action d’un membre de l’entreprise. Dans le cas des malwares, la mise en cause d’un collaborateur atteint les 53 %. Ils représentent aujourd’hui 49 % des cas d’attaques ciblées, contre 28 % pour le phishing et l’ingénierie sociale, qui nécessitent aussi une erreur humaine pour fonctionner.

D’autres types de mauvais comportements sont également mis en cause dans l'étude. Ainsi, la crédulité, les mots de passe trop faibles ou le ramassage de clés USB sont pointés du doigt. Enfin, la dissimulation d’incidents de sécurité est identifiée comme ayant de très lourdes conséquences. Elle touche 40 % des entreprises alors qu’elle pourrait être facilement limitée, voire éliminée.

Page 1 sur 447

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA

Aucun événement